Analyse mi-séance AOF France/Europe - Mario Draghi attendu au tournant

le
0

(AOF) - Sans surprise, la prudence prédomine sur les marchés européens dans l’attente des décisions de la BCE. Selon les économistes, Mario Draghi devrait donner un nouveau coup de fouet à sa politique d’assouplissement monétaire, en réduisant d’au moins 10 points de base le taux de dépôt et en augmentant de 10 milliards d’euros ses rachats d’actifs mensuels. A Paris, les investisseurs saluent les résultats d’Iliad et de Rubis, mais sanctionnent ceux de Carrefour. Vers 12h05, l’indice CAC 40 cède 0,18% à 4 417,73 points et l’EuroStoxx 50 0,13% à 3 012,28 points.

En Allemagne, le titre Hugo Boss progresse de 2,38% à 55,49 euros après la publication de résultats annuels et prévisions 2016 sans surprise. Logique puisque le groupe allemand de confection avait déjà dévoilé ses chiffres 2015 le 15 janvier dernier. Ce n'est donc pas tant les résultats que la présentation de la nouvelle stratégie du groupe qui est saluée aujourd'hui. Confronté au ralentissement plus marqué que prévu de ses ventes en Chine et aux Etats-Unis, Hugo Boss a annoncé une baisse de ses investissements. Fini le développement des boutiques à son nom. L'heure est désormais aux économies.

A Paris, Lagardère (-10,1% à 23,535 euros) signe la plus forte baisse du SBF 120 alors que plusieurs analystes s'inquiètent du départ du directeur financier. Ainsi, Oddo a dégradé sa recommandation d'Achat à Neutre sur le titre estimant que cette évolution du management génère des incertitudes et pèsent sur l'action Lagardère. De son côté, Barclays a également abaissé sa recommandation, de Surpondérer à Pondérer en ligne. Le broker observe que les titres des groupes de médias européens ont historiquement sousperformé l'indice sectoriel DJ Stoxx 600 après des changements de direction.

Carrefour (-4,28% à 24,25 euros) signe une des plus fortes baisses du CAC 40 après avoir annoncé un dividende et des résultats inférieurs aux attentes. Ainsi, le distributeur prévoit de verser 70 cents par action à ses actionnaires, en numéraire ou en titres, au titre de son exercice 2015, soit une hausse de près de 3% par rapport à 2014. Les opérateurs espéraient que le groupe se montrerait un peu plus généreux avec un dividende de 73 cents.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La production industrielle a rebondi de 1,3% en janvier après avoir reculé de 0,6% en décembre, a annoncé l’Insee. Cette hausse est supérieure au consensus Reuters de +0,8%. La seule industrie manufacturière a connu une hausse de 0,8% de sa production, qui était stable en décembre.

Les investisseurs seront surtout attentifs à la décision de la BCE sur les taux à 13h45 et aux déclarations de son président lors de la conférence de presse de 14h30.

Ils prendront connaissance à la même heure des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

A la mi-séance, l'euro recule de 0,25% à 1,0970 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant