Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les valeurs "Trump" tirent le marché

le
0

(AOF) - Les marchés européens débutent la semaine dans le vert, soutenus par les secteurs qui devraient bénéficier du programme économique de Donald Trump, tel qu’il commence à se dessiner. Le secteur des matériaux de construction (LafargeHolchim) bénéficie par exemple des anticipations d’un plan de relance. Ce dernier, qui devrait notamment creuser le déficit et donc nécessiter une hausse des emprunts du gouvernement, pousse les taux à la hausse et les financières dans leur sillage. Vers 12h05, l’indice CAC 40 gagne 0,72% à 4 521,99 points et l’EuroStoxx 50 0,47% à 3 044,26 points.

Après E.ON mercredi dernier, c'est au tour de l'autre poids lourd allemand de l'énergie, RWE de dévoiler des résultats neuf mois dégradés. A Francfort, la sanction est nette : le titre cède 1,62% à 12,13 euros. E.ON et RWE sont durement frappés par la sortie du nucléaire décidée par Berlin en 2011, l’essor de l’électricité renouvelable et la faiblesse persistante des des prix de gros de l'électricité. Pour résister, les deux concurrents ont scindé cet automne leurs activités : énergies renouvelables d’un côté (Innogy pour RWE, E.ON) conventionnelles de l’autre (RWE et Uniper).

A Paris, Innate Pharma bondit de 7,43% à 14,42 euros (+28% en une semaine) soutenu par des perspectives encourageantes. Samedi dernier, la biotech française a publié les données intermédiaires de l'étude de phase I/II testant la combinaison de lirilumab (développé par le groupe) avec nivolumab (développé par son partenaire américain Bristol Myers Squibb).

Parrot perd 0,51% à 7,74 euros après avoir dévoilé une perte au troisième trimestre. Sur cette période, le spécialiste des drones et des objets connectés a essuyé une perte nette, part du groupe, de 26,3 millions d'euros contre un bénéfice net de 6,1 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant a suivi la même tendance, passant de 2 millions d'euros au troisième trimestre 2015 à -24 millions d'euros cette année.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La production industrielle corrigée des variations saisonnières a baissé de 0,8% en septembre par rapport à août dans la zone euro et de 0,7% dans l'Union européenne, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Le repli est inférieur au consensus Reuters de -1%. En août 2016, la production industrielle avait augmenté de 1,8% dans la zone euro et de 1,6% dans l'Union européenne.

Vers 12h10, l'euro perd 0,92% à 1,0757 dollar, au plus bas depuis début janvier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant