Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les vacances commencent sur les marchés

le
0

(AOF) - Après trois semaines marquées par de nombreuses publications de résultats de la part des entreprises européennes, le calme est de retour sur les places financières. Des statistiques encourageantes permettent tout de même aux indices actions de progresser à nouveau, avec notamment des bonnes performances de l'indice Sentix de la confiance des investisseurs et de la production industrielle allemande. La tendance pourrait bien en rester là alors que l'ouverture de Wall Street est attendue en légère hausse. A 12h, le CAC 40 gagne 0,41% à 4 428,47 points et l'EuroStoxx 50 0,58% à 2 991,07 points.

En Europe, PostNL flambe de 10,84% à 3,823 euros, le groupe de messagerie néerlandais ayant annoncé qu’il verserait de nouveau un dividende en 2017 à l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels. Entre avril et juin, la société a réalisé un bénéfice net de 166 millions d’euros contre une perte nette de 4 millions d’euros un an plus tôt. Elle a bénéficié cette année de la cession de sa participation dans TNT Express. Si l’impact de cette dernière est exclu, le bénéfice net ressort à 21 millions d’euros, à comparer avec une perte de 6 millions au deuxième trimestre 2015.

A Paris, Vinci (+0,37% à 67,29 euros) évolue en ligne avec le marché parisien. L'annonce d'une acquisition dans les concessions autoroutières au Pérou ne suffit donc pas à raviver l'engouement des investisseurs pour un titre qui reste proche de son plus haut historique de 68,18 euros atteint fin mai. Ce matin, le groupe français a fait savoir qu'il avait signé un contrat avec le groupe brésilien Invepar pour l'acquisition à 100% de la société Lamsac, concessionnaire de la voie express à péage Línea Amarilla, au centre de Lima (Pérou).

Airbus Group (-0,88% à 50,55 euros) a été informé par le Serious Fraud Office (SFO), l'organe britannique de lutte contre la corruption, de l'ouverture d'une enquête portant sur des soupçons de fraude et de corruption au sein de la division Aviation civile du groupe. L'affaire concerne des "irrégularités concernant des consultants tiers" a précisé Airbus sans donner plus de précisions. L'avionneur assure qu'il continue à coopérer avec le SFO.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La Banque de France anticipe une progression de 0,3% du PIB français au troisième trimestre, selon une première estimation. Il était resté stable au deuxième trimestre. Cette estimation se fonde sur une légère amélioration du climat des affaires dans l’industrie : l’indice qui le représente a gagné 1 point en juillet à 98. Le climat des affaires est en revanche resté stable dans le bâtiment, avec un indice à 97, et s’est légèrement dégradé dans les services. Son indice a reculé de 1 point à 96.

L'indice Sentix qui mesure la confiance des investisseurs de la zone euro s'est redressé plus fortement que prévu en août. Il est ainsi passé de 1,7 à 4,2 points alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient à 3. Le bureau d'études Sentix note que les craintes nées de la victoire du Brexit au référendum britannique n'ont plus d'impact sur les attentes des investisseurs et que les perspectives chinoises alimentent le regain de confiance.

La production industrielle a progressé de 0,8% en juin en Allemagne, une hausse supérieure aux attentes. Le consensus Reuters s’élevait à +0,7%.

A 12h, l'euro cote 1,1090 dollar, en très légère hausse de 0,02%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant