Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les prises de bénéfices dominent après le récent rally et avant la Fed

le
0

(AOF) - Après avoir enchainé les hausses sur les sept dernières séances, les indices européens font l'objet aujourd'hui de prises de bénéfices après avoir bondi de plus de 5% la semaine dernière tandis qu'ils évoluent désormais dans le vert depuis le début de l'année. Bien que la décision de la Fed, attendue ce soir, ne laisse guère de doute - les taux seront remontés de 0,25 point selon une majorité écrasante d'investisseurs - les opérateurs prennent le prétexte de l'attente pour prendre des profits. Le CAC 40 cède 0,66% à 4 772,1 points et l'EuroStoxx 50 perd 0,54% à 3 219,2 points.

En Europe, Actelion chute de 10,22% à 187,2 francs suisses après la décision de Johnson & Johnson d'abandonner son projet de rachat. Le titre de la biotech suisse, qui cotait moins de 140 francs avant les premières spéculations concernant un rapprochement, avait atteint ce lundi un plus haut historique de 214,50 francs. L'américain avait formulé, selon les rumeurs, une offre d'environ 250 francs suisses, valorisant sa cible à 20 milliards de dollars. Mais Actelion espère se vendre bien plus. Pour preuve, le groupe s'est dit en discussions avec une autre société. D'après la presse, il s'agirait de Sanofi.

A Paris, M6 gagne 1,81% à 17,7 euros après avoir annoncé un rapprochement avec les radios françaises de RTL Group, une opération saluée ce matin par de nombreux analystes. Le deuxième groupe privé de télévision français va donc acquérir RTL France, composé de RTL, RTL2 et Fun Radio ainsi que leur régie publicitaire IP France et Régions, pour 216 millions d'euros. Il va financer cette opération par endettement. Pour M6, l’intégration des radios de RTL France va lui permettre d'accroitre sa diversification déjà engagée entre la télévision, le web ou encore la production audiovisuelle.

Plastivaloire gagne 4,05% à 125,02 euros porté par ses résultats annuels supérieurs aux attentes. Le spécialiste de pièces plastiques a vu son bénéfice net multiplié par plus de 2 à 35,4 millions d'euros au titre de son exercice 2015-16, bénéficiant notamment de la stabilité des frais financiers nets. Le résultat opérationnel courant a lui bondi de 57,9% à 46,6 millions alors que Portzamparc tablait sur 44,1 millions. Le groupe a dépassé ses objectifs de rentabilité et réalisé un Ebitda record de 71,8 millions en hausse de 45%, soit 12,3% du chiffre d'affaires contre 10,3% en 2014-15.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En novembre 2016, l'indice des prix à la consommation (IPC) reste stable sur un mois. Corrigé des variations saisonnières, il augmente légèrement (+0,1 %), après une stabilité en octobre. Sur un an, il accélère un peu, à +0,5 %, après +0,4 % le mois précédent. La stabilité des prix à la consommation en novembre par rapport au mois précédent provient d'une moindre hausse des prix de l'énergie et d'un léger rebond des prix alimentaires, compensés par une baisse des prix des services et des produits manufacturés.

La production industrielle en zone euro a baissé de 0,1% en octobre sur un mois, a annoncé Eurostat. Les économistes attendaient un rebond de 0,2% après la chute de 0,9% (révisé de -0,8%) enregistrée le mois précédent. Sur un an, la production industrielle a progressé de 0,6% contre un consensus de 0,8%.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 des prix à la production et des ventes au détail en novembre. La production industrielle de novembre sera, elle, publiée à 15h15. Les stocks des entreprises d'octobre seront dévoilées à 16h tandis que la décision de politique monétaire de la Fed tombera à 20h.

Vers 12h, l'euro cote 1,0640 dollar, en hausse de 0,13%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant