Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés évoluent proches de l'équilibre

le
0

(AOF) - Les marchés européens font une pause ce jeudi après avoir enchainé quatre séances consécutives de hausse. Sur cinq jours, le bilan pour le CAC 40 est ainsi très nettement positif : l'indice parisien s'apprécie de plus de 5%. Dans ce cadre, les investisseurs sont tentés de prendre leurs bénéfices mais hésitent aussi à reprendre leur marche en avant. L'annonce d'une inflation qui est sortie de la zone rouge en mars en zone euro est un élément de soutien mais encore insuffisant en attendant Wall Street. Le CAC 40 est stable à 4 490,53 pts tandis que l'EuroStoxx gagne 0,09% à 3 041,79 pts.

Les marchés actions évoluent proches de l'équilibre. D', soutenus par la bonne surprise sur l'inflation en mars et le léger rebond des cours du pétrole (le baril de Brent gagne 0,43% à 44,09 dollars). Au chapitre des valeurs, Aéroports de Paris a été impacté par les attentats-terroristes sur son trafic France en mars, tout comme Burberry qui chute de 5% après un chiffre d'affaires semestriel inférieur aux attentes, entraînant LVMH (-1%) et Kering (-1,5%).

En Europe, Nestlé progresse de 1,26% à 72,10 francs suisses, soutenu par la publication d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au premier trimestre et la confirmation de ses objectifs annuels. Les ventes du premier groupe alimentaire mondial ont bénéficié du dynamisme de ses marques Nescafe et Nespresso et du rebond des nouilles Maggi en Inde. Sur les trois premiers mois de l'exercice, le suisse, propriétaire des barres KitKat et de l'eau de Perrier, a dégagé un chiffre d'affaires de 20,9 milliards de francs suisses et une croissance organique de 3,9% contre un consensus de 3,6%.

A Paris, Sodexo (-2,5% à 93,69 euros) signe la deuxième plus forte baisse du CAC 40 après la publication de résultats semestriels mitigés. Ainsi, le bénéfice net du spécialiste de la restauration collective et des services sur site a progressé de 4,7% à 359 millions d'euros alors qu'il était attendu à 340 millions par les analystes. En revanche, la déception des investisseurs se cristallise sur le bénéfice opérationnel : à 658 millions d'euros (-6,1%), il est inférieur de 10 millions d'euros au consensus.

Casino (-1,40% à 53,69 euros) signe une des plus fortes baisses du SBF 120 après avoir confirmé son objectif annuel d'un résultat opérationnel courant supérieur à 500 millions d'euros pour la France. Le consensus des analystes est plus prudent, à l'image de Société Générale qui vise 470 millions d'euros ou Oddo qui anticipe 450 millions. Dans l'attente d'une hypothétique révision à la hausse des attentes du consensus, les investisseurs préfèrent prendre leurs bénéfices.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 0% en mars 2016 selon le chiffre définitif d'Eurostat. La première estimation le donnait à -0,1% et le consensus l'attendait à ce niveau. En février, le taux d'inflation annuel était ressorti à -0,2%. Le taux d'inflation annuel de l'Union européenne s'est également établi à 0% en mars 2016, contre -0,1% en février. Un an auparavant, il était de -0,1%, selon Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation de mars et les inscriptions hebdomadaires au chômage seront publiés à 14h30.

Vers 12h25, l'euro cote 1,1258 dollar, en baisse de 0,14%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant