Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les investisseurs se méfient de nouveau du risque

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens creusent leurs pertes à l'approche de la mi-séance. Les investisseurs prennent leurs bénéfices après le rally enregistré ces derniers jours. Les principaux indices ont en effet retrouvé voire dépassé, leurs niveaux d'avant le Brexit. Au chapitre économique, la chute de l'indice Zew du sentiment des investisseurs allemands a ravivé l'aversion pour le risque. Au chapitre des entreprises, Akzo Nobel et Novartis reculent sur des résultats trimestriels en demi-teinte. Vers 12h20, le CAC 40 cède 1,11% à 4 309,75 points. L'Euro Stoxx 50 perd 1,09% à 2 917 points.

Novartis cède 0,87% à 79,75 francs suisses malgré la publication de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes grâce notamment à son traitement oncologique Glivec et aux bonnes performances de Gilenya (sclérose en plaques) et Cosentyx (psoriasis en plaque). Les investisseurs sanctionnent les prévisions prudentes du groupe pharmaceutique suisse. Confronté à la chute du brevet du Glivec début février aux Etats-Unis, Novartis a prévu d'investir dans la force de vente consacrée à l'Entreso (insuffisance cardiaque) pour les médecins généralistes américains au second semestre.

Vivendi continue de mettre la pression sur Ubisoft à la grande joie des marchés. L’action de l’éditeur de jeux vidéo échappe à la baisse, avec un gain de 1,38% à 34,465 euros, et évolue sur ses plus hauts depuis août. Elle n’est d’ailleurs plus très loin de son record de l’époque touché en mai à 35,75 euros. Continuant ses achats sur le marché, le groupe de médias a franchi en hausse, le 14 juillet 2016, le seuil de 20% des droits de vote d’Ubisoft et détient désormais 22,63% du capital et 20,0002% des droits de vote de l’éditeur de jeux vidéo.

Suspendu hier, Medtech bondit de 60,52% à 49,60 euros pour s'ajuster au prix de l'offre de l'américain Zimmer. Un fleuron français du secteur très prometteur des "medtech" passe en effet sous pavillon américain. La société française Medtech, spécialisée dans la fabrication de robots chirurgicaux a été acquise par l'américain Zimmer Biomet au prix de 50 euros par titre. Ce prix valorise Medtech à environ 170 millions d'euros, soit plus de 26 fois son chiffre d'affaires 2014/2015 de 6,5 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'indice Zew, qui mesure le sentiment économique des investisseurs, a chuté à -6,8 en juillet. Il était attendu à +8,2 après +19,2 en juin. Selon l'institut allemand, cette forte baisse est liée à l'incertitude causée par le Brexit.

Vers 12h20, l'euro cote 1,1062 dollar, en baisse de 0,11%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant