Analyse mi-séance AOF France/Europe - Légère baisse en attendant la BCE, les résultats d'entreprises en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont en légère baisse sous le coup de prises de bénéfices. Les indices actions ont en effet enchainé quatre séances consécutives de progression et les investisseurs sont dans l'attente des décisions de la BCE à 13h45 ce jeudi. Les attentes sont cependant moins élevées que lors de la dernière réunion puisque le consensus est un statu quo. Les opérateurs réagissent aussi aux nombreux résultats d'entreprises : bioMérieux et Schneider Electric sont recherchés, Pernod Ricard sanctionné. Le CAC 40 cède 0,5% à 4 569,19 points et l'EuroStoxx 50 recule de 0,04% à 3 141,12 points.

En Europe, Ericsson paye cher en Bourse une nouvelle déconvenue au niveau de ses résultats. L’action du numéro un mondial des équipements télécoms flanche de 10,53% à 70,55 couronnes suédoises et entraîne avec lui Nokia (-1,87% à 5,353 euros). Le patron du groupe suédois l’a reconnu lui-même : la croissance et la rentabilité du groupe n’ont pas été à la hauteur de ses ambitions au cours des dernières années. Ces mauvais résultats ont donc poussé Ericsson à annoncer une accélération de sa restructuration.

En quelques heures, la bataille pour Darty s'est accélérée. Les deux belligérants, Fnac et Conforama, ont tous deux surenchéri sur leurs précédentes offres afin de racheter le distributeur spécialisé coté à Londres. C'est Conforama qui a ouvert le premier les hostilités hier soir, annonçant qu'il avait acquis environ 19,5% du capital de Darty au prix de 138 pence en numéraire. Conforama propose désormais de racheter toutes les actions Darty restant en circulation à ce prix. Jusque-là, il proposait 125 pence par titre.

Schneider Electric (+4,41% à 58,96 euros) domine le CAC 40 après avoir publié des ventes trimestrielles supérieures aux attentes. Sur les trois premiers mois de l'exercice, le spécialiste de la gestion de l'énergie et des automatismes a enregistré une croissance organique de son chiffre d'affaires de 0,1% (-3,7% en données publiées) à 5,77 milliards d'euros. Le consensus des analystes était une baisse de 0,9%. Schneider Electric a fait mieux que prévu sur tous ses segments d'activité, à commencer par la construction.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le climat des affaires s'est stabilisé en avril. L'indice de l'Insee qui le synthétise est resté à 101, un point au-dessus de son niveau de long terme (100). Le climat gagne deux points dans l’industrie et le bâtiment, tandis qu’il perd un point dans les services et deux points dans le commerce de détail. Par rapport à sa première estimation, l’indicateur de climat des affaires dans l’industrie et en France en mars 2016 a été rehaussé d’un point. Cette révision résulte de l’intégration de réponses tardives d'entreprises.

A 13h45, la BCE fera part de sa décision de politique monétaire, avant que Mario Draghi ne tienne une conférence de presse à 14h30.

Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie " Philly Fed " d'avril et les inscriptions hebdomadaires au chômage seront dévoilés à 14h30. Ils seront suivis par l'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour mars à 16h00.

A 12h00, l'euro cote 1,1303 dollar en hausse de 0,02%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant