Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le pétrole s'ajoute à la Fed pour soutenir la tendance

le
0

(AOF) - Après une matinée calme sur les marchés financiers, les indices actions évoluent en légère hausse sur leur lancée de vendredi. Ils restent donc soutenus par les chiffres de l'emploi américain qui devraient inciter la Fed à attendre ses réunions de novembre ou décembre pour relever ses taux. Autre soutien de poids engrangé ce matin : les cours du pétrole bondissent de près de 4% alors que la Russie et l'Arabie saoudite sont prêtes à coopérer pour stabiliser le marché et n'excluent pas un plafonnement de la production. Le CAC 40 gagne 0,42% à 4 561,45 pts et l'EuroStoxx 0,35% à 3 090,36 pts.

En Europe, Telefonica prend des mesures pour résorber son endettement et le marché apprécie : le titre grimpe de 1,7% à 9,333 euros. L'opérateur télécoms espagnol a d'abord annoncé son désengagement de Telxius, sa filiale spécialisée dans les infrastructures télécoms. Le groupe en restera l'actionnaire majoritaire mais le flottant de Telxius atteindra au minimum 25%, niveau légal obligatoire pour que cette cotation soit validée.

A Paris, SFR bondit de 6,27% à 25,6 euros et domine le SBF 120, signe que les investisseurs apprécient l'offre publique d'échange (OPE) déposée par sa maison-mère Altice. Cette dernière, cotée à Amsterdam, propose aux actionnaires de SFR d'échanger leurs titres selon un ratio huit actions Altice contre cinq titres SFR. Cette opération porte sur les actions SFR non encore détenues par sa maison-mère soit 22,5% du capital et devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre, après accord des autorités de régulation françaises et néerlandaises.

Mauna Kea Technologies bondit de 6,56% à 2,6 euros après avoir flambé de plus de 35% vendredi. Tout vient à point à qui sait attendre. Après des années d'efforts de R&D et de marketing, Mauna Kea Technologies peut enfin se réjouir. L'American Society of General Surgeons (ASGS), soit l'institution de référence du secteur, recommande sa plate-forme d'endomicroscopie Cellvizio comme partie intégrante du diagnostic et des décisions thérapeutiques pour traiter deux maladies de l'œsophage.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les marchés américains sont fermés aujourd'hui.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) Composite pour la France est ressorti à 51,9 en août, selon les données définitives de Markit, contre une estimation flash de 51,6. Il était de 50,1 en juillet. L'indice pour le secteur des services s'établit à 52,3 contre une première estimation à 52 et un mois de juillet à 50,5. La semaine dernière, Markit a publié l'indice définitif du secteur manufacturier, à 48,3.

En juillet, sur un mois, les ventes au détail en zone euro ont bondi de 1,1% après avoir baissé de 0,1% (révisé de 0%) en juin. Les économistes interrogés par Reuters attendaient +0,6%. En rythme annuel, elles ont augmenté de 2,9% alors que le consensus les donnait à 1,9%.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) Composite pour la zone euro est ressorti à 52,9 en août, selon les données définitives de Markit, contre une estimation flash de 53,3 et un mois de juillet à 53,2. L'indice pour le secteur des services s'établit à 52,8 contre une première estimation à 53,1 et 52,9 en juillet. La semaine dernière, Markit a publié l'indice définitif du secteur manufacturier, à 51,7.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) Composite pour l'Allemagne est ressorti à 53,3 en août, selon les données définitives de Markit, contre une estimation flash de 54,4 et un mois de juillet à 55,3. L'indice pour le secteur des services s'établit à 51,7 contre une première estimation à 53,3 et 54,4 en juillet. La semaine dernière, Markit a publié l'indice définitif du secteur manufacturier, à 53,6.

A 12h, l'euro cote 1,1163 dollar, en légère hausse de 0,07%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant