Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le pétrole alimente la hausse

le
0

(AOF) - Après deux semaines consécutives de repli, les marchés européens se redressent dans le sillage des cours du pétrole. Le cours du baril de Brent gagne 1,7% à 46,14 dollars, un gigantesque incendie dans la principale région pétrolière du Canada réduisant la production du pays. L’actualité sur le plan des sociétés reste limitée aussi bien en France que dans les autres pays européens. A Paris, Total a cependant annoncé l’acquisition du fabricant de batteries Saft pour 950 millions d'euros. Vers 12h20, l’indice CAC 40 gagne 1,33% à 4 358,28 points et l'EuroStoxx 50 +1,54% à 2 982,30 points.

En Europe, le secteur des métaux de base est malmené en Bourse. AngloAméricain décroche de 6,45% à 607 pence, Rio Tonto cède 4,3% à 2041 pence, BHP : -2,9% à 820 pence et Glencore : -3,8% à 140 pence. Les valeurs reculent dans le sillage des cours des métaux. Le contrat à trois mois sur le cuivre perd actuellement 1,53% à 2,121 dollar la livre à New York tandis que le prix du contrat sur le minerai de fer était en chute libre en Asie (-9,1% à 50,50 dollars la tonne à la Bourse spécialisée de Singapour). Les investisseurs réagissent très mal à des mauvaises nouvelles en provenance de Chine. Dimanche, les douanes du pays ont révélé que les importations de minerai de fer avaient reculé de 2,2% en avril tandis que celles de minerai et de concentré de cuivre ont baissé de 8%.

A Paris, Total (+0,12% à 42,99 euros) ne perd pas de temps. Moins d'un mois après l'annonce de son entrée dans l’électricité, la compagnie pétrolière annonce le rachat du fabricant de batteries Saft pour 950 millions d'euros. Avec cette acquisition, le groupe poursuit sa diversification dans les énergies renouvelables entamée avec l'acquisition de l'américain SunPower en 2011. Total enrichit ses activités de solutions de stockage d'électricité, compléments indispensables à l'essor des énergies renouvelables.

Media 6 (+12,68% à 8 euros) bondit après la publication de son chiffre d'affaires du deuxième trimestre. Sur cette période clos fin mars, le spécialiste de la publicité sur point de vente et de l'agencement de magasins a enregistré une croissance de 11,9% à 18,8 millions d'euros. Comme prévu, la division Services de Media 6 a nettement rattrapé sur cette période son retard de croissance du début d'exercice, affichant une croissance de 83,3% à 3,3 millions d'euros. Cette performance, liée notamment à un calendrier de facturation favorable suite à des commandes signées au premier trimestre, est en ligne avec les attentes du groupe.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L’indice Sentix, qui mesure la confiance des investisseurs de la zone euro, est ressorti à 6,2 en mai contre 5,7 en avril et un consensus Reuters de 6,1.

A la mi-séance, l'euro recule légèrement à 1,1399 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant