Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le CAC 40 coincé entre la hausse de l'euro et du pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés européens rebondissent dans le sillage des cours du pétrole. Si les prix de l’or noir reculent ce matin, ils avaient accru leurs gains après la clôture de l'Europe hier. Cette hausse bénéficie aux valeurs pétrolières, comme Total et Technip. En revanche, la poursuite de la hausse de l’euro, qui s’approche de 1,12 dollar, limite la hausse en Europe. On notera aussi la forte baisse de LafargeHolcim alors que son troisième actionnaire a cédé ses actions. Vers 12h30, l’indice CAC 40 gagne 0,39% à 4 243,03 points tandis que l’EuroStoxx 0,78% à 2 919,23 points.

En Europe, Royal Dutch Shell progresse de 6,36% à 1 529,5 pence, soutenu par des résultats trimestriels en ligne avec les attentes. Sur les trois derniers mois de l'exercice 2015, la compagnie pétrolière britannique a réalisé un bénéfice net ajusté, hors éléments exceptionnels, de 1,83 milliard de dollars, soit au milieu de la fourchette de 1,6 à 1,9 milliard dévoilée le mois dernier. Les analystes tablaient sur 1,8 milliard après les 3,3 milliards réalisés un an plus tôt. A l'image de ses concurrents, Exxon, Chevron et BP, la première major européenne est frappée de plein fouet par la chute du pétrole.

A Paris, LafargeHolcim (-4,52% à 34,025 euros) affiche la plus forte baisse du CAC 40 alors que son troisième actionnaire, la banque russe Sberbank, a mandaté UBS pour céder sa participation de 6,1% au capital du cimentier. Traders et analystes confirment ce mouvement qui concerne plus de 37 millions d'actions du groupe franco-suisse. En générant ainsi un afflux de titres LafargeHolcim sur le marché, Sberbank met logiquement le titre sous pression. En plus de cette conséquence mécanique sur le cours, la décision de la banque russe surprend les marchés.

Technicolor (-7,31% à 5,83 euros) enregistre la plus forte baisse du SBF 120 après avoir annonce hier soir sa décision de licencier son portefeuille de propriété intellectuelle portant sur les technologies HEVC (nouvelle norme de compression vidéo) directement aux fabricants de produits électroniques plutôt que par l'intermédiaire du consortium HEVC Advance, afin de favoriser l'adoption plus rapide du standard par l'industrie.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les investisseurs attendent la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13 heures.

Aux Etats-Unis, la première estimation de la productivité et des coûts du travail au quatrième trimestre sera connue à 14h30 et les commandes à l'industrie de décembre à 16 heures.

A la mi-séance, l'euro progresse à 1,1180 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant