Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le CAC 40 chute sur fond de progression de l'euro

le
0

(AOF) - Bien orientées à l’ouverture, les Bourses européennes sont désormais clairement en retrait. Une tendance baissière qui devrait être également celle de Wall Street si l’on en croit les futures. Le repli des marchés européens est amplifié par la hausse de l’euro, qui gagne environ 1% contre le dollar alors que la Fed a adopté hier soir un ton plus accommodant que prévu. La poursuite de la progression des cours du pétrole, qui soutient les valeurs qui lui sont liées, permet de limiter la casse. Vers 12h15, l’indice CAC 40 cède 1,67% à 4388,52 points et l’EuroStoxx 1,78% à 3 007,87 points.

En Europe, Lufthansa chute de 6,15% à 14,34 euros à la Bourse de Francfort après des perspectives jugées décevantes pour 2016. Malgré la faiblesse persistante des cours du pétrole, La compagnie aérienne allemande prévoit pour l'année en cours un Ebit ajusté à peine au-dessus de celui dégagé en 2015. Et encore, cet objectif n'inclut pas les coûts de grèves éventuelles (231 millions d'euros l'an dernier). Lufthansa s'attend en effet à ce que sa filiale low cost Eurowings soit fortement concurrencée par les leaders du secteur Ryanair et Easyjet en tête.

A Paris, LafargeHolcim perd 2,03% à 36,965 euros après la publication de résultats mitigés. En effet, le cimentier franco-suisse a effectivement vu ses comptes passer dans le rouge à 2,86 milliards de francs suisses au quatrième trimestre, en raison d'une charge de 3 milliards de francs de dépréciations d'actifs. Ces frais non cash sont principalement liés à la modification des conditions de marché au Brésil, en Russie, en Irak et en Chine ainsi qu'aux actifs fermés ou mis sous cocon suite à la révision du portefeuille post fusion.

Adocia s'adjuge 1,77% à 61,36 euros, affichant l'une plus fortes hausses de l'indice SBF 120 au lendemain de l'annonce d'un résultat net 2015 positif. L'année dernière, la société de biotechnologie a réalisé un résultat net de 12,6 millions d'euros, comparé à une perte nette l'an dernier de 20,7 millions. Elle doit cette performance à un chiffre d'affaires de près de 37 million (comparé à 0,7 million d'euros en 2014) qui provient principalement de l'accord de licence et de collaboration avec Lilly.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La zone euro a enregistré en janvier 2016 un excédent commercial de 6,2 milliards d’euros, contre un excédent de 7,1 milliards d’euros en janvier 2015, a annoncé Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Le consensus Reuters était de +9 milliards d’euros. Les exportations ont reculé de 2% tandis que les importations ont baissé de 1%.

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à -0,2% en février 2016, contre 0,3% en janvier, a annoncé Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Il est conforme aux attentes. En février 2015, il était de -0,3%. Le taux d’inflation annuel de l’Union européenne s’est également établi à -0,2% en février 2016, contre 0,3% en janvier.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie seront connus à 13h30.

A la mi-séance, l'euro est en hausse à 1,1321 dollar, au plus haut depuis 1 mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant