Analyse mi-séance AOF France/Europe - La macro rassure

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens débutent positivement une semaine qui sera encore rythmée par de nombreuses publications d'entreprises et de nombreuses statistiques. A ce égard, les investisseurs sont rassurés par les publications des indices PMI qui révèlent l’accélération de l’activité du secteur privé en zone euro au mois d'octobre. Au chapitre des valeurs françaises, Zodiac profite du rachat de son concurrent américain B/E Aerospace par Rockwell Collins. Vers 12h15, le CAC 40 progresse de 0,80% à 4 572,18 points tandis que l'Euro Stoxx gagne 0,92% à 3 106,05 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Philips (+4,41% à 27,33 euros) affiche la plus forte hausse de l'indice AEX après la publication de résultats globalement en ligne avec les attentes au troisième trimestre. Les investisseurs apprécient également les déclarations du directeur général du groupe d'électronique diversifié sur Bloomberg. Frans van Houten a déclaré qu'il prévoyait toujours de céder Lumileds (LED et éclairage automobile) avant la fin de l'année. " La patience est une vertu et j'ai toujours dit que, d'ici le second semestre de cette année, nous aurions finalisé la transaction pour Lumileds ", a-t-il déclaré.

A Paris, Zodiac Aerospace gagne 2,33% à 21,955 euros soutenu par la spéculation après le rachat de son concurrent américain B/E Aerospace par Rockwell Collins. Ce dernier a annoncé l'acquisition de l'équipementier de cabines d'avions pour un montant de 8,3 milliards de dollars dont un versement de 62 dollars par action, soit 34,1 dollars en numéraire et 27,9 dollars en actions. Les deux sociétés américaines ont indiqué que cette fusion va permettre de dégager des synergies d'environ 160 millions de dollars avant impôts et de générer plus de 6 milliards de free cash flow sur cinq ans.

Sartorius Stedim Biotech est victime du syndrome du bon élève. Les investisseurs sont tellement habitués à ce que le spécialiste des équipements médicaux dévoile, trimestre après trimestre, des résultats supérieurs aux attentes et/ou des perspectives relevées qu'ils marquent leur déception lorsque ce n'est pas le cas. A Paris, le titre cède ainsi 2,83% à 65,70 euros après l'annonce de résultats neuf mois en forte hausse... mais sans surprise.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice des directeurs d'achat (PMI) Markit composite (manufacturier + services) pour le mois d'octobre en Allemagne est ressorti à 55,1 contre 52,8 en septembre. Le consensus était de 53,3. Le PMI Flash Services s'élève 54,1. également en forte hausse après 50,9 en septembre alors que le consensus était de 51,5. Enfin, le PMI Flash manufacturier est de 55,1. Il était de 54,3 en septembre et le consensus le donnait stable.

En France, l'indice PMI flash de l'industrie manufacturière d'octobre s'est établi à 51,3 contre 49,7 en septembre, soit un plus haut de 10 mois. Les économistes attendaient 50. L'indice flash des services s'est de son côté replié à 52,1 contre 53,3 en septembre, soit un plus bas de trois mois. Le consensus était de 53. L'indice flash PMI composite, qui rassemble les deux secteurs, est ressorti de son côté à 52,2 contre 52,7 en septembre et en ligne avec le consensus.

L'indice PMI flash composite dans l'Eurozone s'inscrit en octobre à 53,7 (52,6 en septembre). Il ressort au plus haut de 10 mois. Les économistes tablaient sur 52,8. Dans les services, l'indice s'établit en octobre à 53,5 après 52,2 en septembre. Il atteint son plus haut depuis neuf mois. Le consensus le donnait à 52,4. L'indice manufacturier ressort enfin en octobre à 53,3 après 52,6 en septembre. Le marché tablait sur 52,6. Il se situe au plus haut depuis 30 mois.

Ces indices flashs seront publiés à 15h45 aux Etats-Unis.

Vers 12h10, l'euro est stable à 1,0886 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant