Analyse mi-séance AOF France/Europe - La Chine inquiète, la BCE dans le viseur des marchés

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens reculent nettement à l'approche de la mi-séance. L'heure est à la prudence avant la réunion de la BCE prévue jeudi. Par ailleurs, les investisseurs s'inquiètent de la chute de 25% des exportations chinoises en février. Ce repli, le plus marqué depuis six ans, ravive les craintes concernant le ralentissement de la deuxième économie du monde. Au chapitre des valeurs, Casino résiste aux nouvelles critiques formulées par Carson Block, le patron du fonds Muddy Waters. Vers 12h15, le CAC 40 cède 1,38% à 4 381,06 points. L'Euro Stoxx 50 perd 1,5% à 2 975,90 points.

Pour sa première publication de résultats depuis son introduction en Bourse en octobre, Worldpay chute de 8,24% à 267,86 pence, soit l’un des replis les plus prononcés de l’indice FTSE 100. Le spécialiste britannique du traitement des paiements qui avait été introduit à 240 pence a bien publié des résultats conformes au consensus, mais certains investisseurs avaient des exigences encore plus élevées. Il a réalisé en 2015 un bénéfice imposable de 19,1 millions de livres (24,7 millions d’euros) contre une perte de 47,1 de millions de livres en 2014.

Carson Block, le patron du fonds Muddy Waters, a décidément le sens du timing. Il vient de publier son troisième rapport à charge sur Casino (-1,64% à 47,82 euros) alors que le distributeur présentera demain ses résultats 2015. Les deux précédentes notes avaient été dévoilées la veille de la présentation du chiffre d'affaires annuel du distributeur et deux jours avant le lancement de son plan de désendettement. Une fois encore, Muddy Waters critique l'opacité des comptes de Casino, estimant que les performances de sa foncière Mercialys permettent de gonfler l'Ebitda France du groupe.

En hausse de 4,89% à 28,11 euros, Séché Environnement signe l'une des plus fortes hausses du SRD, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes et l'annonce d'une acquisition prometteuse. L'an dernier, le spécialiste des services à l'environnement (eau, déchets) a vu son bénéfice net bondir de plus de 72% à 16,8 millions d'euros. L'ampleur de cette progression s'explique en partie par l'amélioration sensible du résultat financier, consécutive aux refinancements anticipés de la dette obligataire et bancaire du groupe en 2014 et 2015.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En janvier, la production industrielle allemande a bondi de 3,3% par rapport au mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient +0,5%. Le chiffre de décembre a été revu : la production industrielle a baissé ce mois-là de 0,3% alors qu'elle avait été annoncée en recul de 1,2%.

Eurostat a confirmé que le PIB de la zone euro avait progressé de 0,3% au quatrième trimestre 2015. Sur un an, la croissance est ressortie à 1,6% contre 1,5% en première estimation.

Vers 12h15, l'euro est stable à 1,1017 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant