Analyse mi-séance AOF France/Europe - L'euro continue à peser sur la tendance

le
0

(AOF) - Toujours en légère baisse, les marchés européens réduisent toutefois leurs pertes après une demi-journée de cotation. Les indices actions profitent notamment du retournement de tendance sur le marché pétrolier puisque les cours du brut sont repartis à la hausse en milieu de matinée. Cette hausse, ajoutée aux résultats supérieurs aux attentes des miniers Antofagasta et BHP Billiton, permet à l'ensemble du secteur de progresser. Les indices restent toutefois sous pression alors que l'euro accélère sa hausse. Vers 12h15, le CAC 40 cède 0,2% à 4 488,77 pts et l'EuroStoxx 50 0,49% à 3 031,64 pts.

Les mines font bonne figure au sein de marchés européens en légère baisse. Antofagasta (+9,21 à 562,50 pence) a pris la tête de l'indice FTSE 100, devançant BHP Billiton (+3,88% à 1083 pence) grâce à des comptes moins dégradés que prévu. BHP Billiton a bien dévoilé une perte record de 6,4 milliards de dollars sur son exercice 2016 clos fin juin, à comparer avec un bénéfice de 1,9 milliard un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, notamment des dépréciations de ses actifs dans le schiste américain, son bénéfice a chuté de 81% à 1,2 milliard de dollars.

En matière d'acquisitions, Essilor a décidément du mal à convaincre les marchés. Le titre du spécialiste de l'optique sousperforme légèrement le CAC 40 - il perd 1,04% à 114,55 euros dans un indice reculant de 0,74% - après avoir annoncé l'achat de MyOptique Group, l’un des leaders européens de la vente en ligne de produits optiques. Le montant de l’opération n'a pas été communiqué mais il concerne une société générant un chiffre d'affaires annuel de 57 millions de livres sterling.

Si Air Liquide pensait s'être mis à l'abri de ses concurrents en payant le prix fort pour acquérir Airgas et ainsi devenir le numéro un mondial des gaz industriels, le groupe français pourrait déchanter. En effet, selon le Wall Street Journal, l'américain Praxair et l'allemand Linde mèneraient des discussions sur un éventuel rapprochement qui permettrait à l'entité fusionnée de s'imposer comme leader du secteur. En attendant, la perspective d'une consolidation du secteur fait les affaires d'Air Liquide : le titre signe une des rares hausses du CAC 40 parisien, gagnant 0,67% à 97,63 euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'excédent commercial de la zone euro s'est élevé à 29,2 milliards d'euros en juin après 24,6 milliards en mai, selon Eurostat. Le consensus Reuters était de 25,8 milliards. Dans le détail, les exportations de biens de la zone euro vers le reste du monde se sont établies à 178,8 milliards d’euros, en baisse de 2% par rapport à juin 2015. Les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 149,5 milliards d’euros, en recul de 5% par rapport à juin 2015.

L'indice Zew du sentiment des investisseurs allemands pour août est ressorti à 0,5 point, après avoir chuté à -6,8 en juillet. Le consensus Reuters était cependant plus élevé à 1,8.

Le nombre de défaillances d'entreprises cumulées sur un an à fin mai a reculé de 0,8%, à 62 013, selon les données de la Banque de France. Les secteurs dans lesquels les défaillances cumulées sur 12 mois diminuent le plus nettement sont la construction, l'industrie, le soutien aux entreprises, et le commerce-réparation automobile. En revanche, elles s'accroissent dans l'hébergement-restauration, les transports, l'information-communication et l'agriculture.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation, les mises en chantier et les permis de construire de juillet seront dévoilés à 14h30. A 15h15, les investisseurs découvriront la production industrielle et le taux d'utilisation des capacités de production en juillet.

A 12h15, l'euro cote 1,1268 dollar en hausse de 0,74%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant