Analyse mi-séance AOF France/Europe - L'emploi américain détient les clés de la séance

le
0

(AOF) - Les marchés européens évoluent une fois encore dans le vert à la mi-séance. La question est maintenant de savoir si, contrairement aux jours précédents, ils vont parvenir à préserver leurs gains ou s'ils vont rechuter en fin de journée. La réponse se trouve sans doute dans les chiffres de l'emploi américain qui seront publiés à 14h30 : ils devront être suffisamment bons pour rassurer sur l'économie américaine mais pas trop solides pour ne pas raviver la crainte d'un relèvement des taux de la Fed dès septembre. Le CAC 40 gagne 0,93% à 4 481 points et L'Euro Stoxx 50, 0,49% à 3 023 points.

Les actions des réassureurs évoluent en ordre dispersé en Europe à la suite de la publication d'une étude sectorielle de Société Générale. Le groupe allemand Hannover Re gagne ainsi 0,58% à 91,86 euros après avoir vu sa recommandation relevée de Conserver à Acheter. A contrario, son concurrent helvétique Swiss Re perd 0,72% à 82,55 francs suisses sous le coup d'une dégradation de recommandation d'Achat à Conserver. Les perspectives de la réassurance s'étant dégradées depuis le début de l'année, le bureau d'études préfère adopter un positionnement plus défensif.

A Paris, Bolloré chute de 3,37% à 3,15 euros, signant la plus forte baisse du marché SRD, après avoir présenté des comptes semestriels dégradés. Certes, ils sont en ligne avec les attentes du marché mais soulignent la persistance de difficultés importantes dans la principale activité du groupe : le transport et la logistique, notamment en Afrique. Ainsi, au premier semestre, le bénéfice net part du groupe de Bolloré a reculé de 27% à 343 millions d'euros.

Habitué ces dernières années aux premières places des indices, Ingenico a connu ces derniers mois plusieurs revers boursiers. Si le spécialiste des technologies de paiement électronique sécurisé progresse encore de plus de 70% en trois ans, surperformant largement l'indice SBF 120, il perd près de 20% depuis le 1er janvier. L'accès de faiblesse d'Ingenico (-3,76% à 93,35 euros) aujourd'hui s'explique par le deuxième profit warning en trois mois de son concurrent américain Verifone.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En rythme mensuel, les prix à la production ont augmenté de 0,1% en zone euro en juillet après avoir augmenté de 0,8% (révisé de +0,7%) en juin, a indiqué Eurostat. Sur un an, ils ont reculé de 2,8% après avoir reculé de 3,1% le mois précédent. Le consensus Reuters était de +0,1% sur un mois et de -2,9% en rythme annuel.

Aux Etats-Unis, le marché prendra connaissance à 14h30 des créations d'emploi et du taux de chômage d'août. La balance commerciale de juillet est également attendue. Les commandes à l'industrie en juillet seront dévoilées à 16h.

Vers 12h, l'euro cote 1,1181 dollar, en baisse de 0,14%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant