Analyse mi-séance AOF France/Europe - Hausse très limitée

le
0

(AOF) - Les marchés européens évoluent de peu au-dessus de l’équilibre. L’activité est particulièrement calme à Paris en raison du jour férié du 15 août. La tendance finale dépendra de Wall Street, mais aussi du marché pétrolier. Le baril de Brent (+0,28% à 47,10 dollars) réduit ses gains en dépit d’informations de presse sur des discussions entre russes et saoudiens à propos du marché pétrolier. A Paris, OL Group bondit après l’annonce de l’entrée au capital d’un fonds d’investissement chinois. Vers 12h15, l’indice CAC 40 gagne 0,06% à 4 502,95 points et l’EuroStoxx 50 0,22% à 3 051,50 points.

En Europe, William Hill perd 2,64% à 324,90 pence, le bookmaker britannique ayant rejeté l’offre de rachat améliorée de ses concurrents, 888 et Rank Group, la jugeant toujours insuffisante. Ceux-ci proposent 199 pence en numéraire et 0,86 action de BidCo - le véhicule utilisé par le consortium pour réaliser l’opération - par action William Hill détenue. Les actionnaires de la cible détiendraient 48,8% du nouveau ensemble. Sur la base des cours du 22 juillet, dernier jour avant l’annonce d’une possible offre, William Hill est valorisé 352 pence.

A Paris, OL Groupe vient rejoindre la liste des sociétés françaises qui voient entrer un investisseur chinois à leur capital. Le club de football a annoncé vendredi le projet d'entrée dans son capital du fonds d'investissement chinois IDG Capital Partners, à hauteur de 20%, pour un montant de 100 millions d’euros. L’action OL Groupe bondit de 8,87% à 3,07 euros alors que cet investissement sera réalisé sous la forme d'une souscription d'actions nouvelles réservée à IDG au prix de 3,3429 euros par action, soit une prime de 18,54% par rapport au dernier cours coté.

Bouygues (+0,90% à 28 euros) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC 40, soutenu par le relèvement de recommandation de Berenberg de Vendre à Conserver. L'objectif de cours sur le groupe diversifié passe de 30 euros à 31 euros. Le bureau d'études a justifié sa décision par la sous-performance de 17% du titre depuis avril et l'échec de la fusion entre Bouygues Telecom et Orange. Il estime que le cours prend désormais plus qu'en compte le statu quo du marché du mobile en France.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les données seront concentrées aux Etats-Unis avec l'indice manufacturier de la Fed de New-York pour août à 14h30 et l'indice NAHB de la confiance des constructeurs immobiliers pour août à 16 heures.

A la mi-séance, l'euro grappille 0,02% à 1,1167 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant