Analyse mi-séance AOF France/Europe - Banques et pétrole font plier les marchés

le
0

(AOF) - Les marchés européens reculent, pénalisés par les secteurs bancaire et pétrolier. Le premier est affaibli par la perspective d’une coûteuse ardoise pour Deutsche Bank pour régler un litige lié à la crise financière aux Etats-Unis. D’autres banques devront aussi passer à la caisse. Les valeurs pétrolières subissent logiquement le contrecoup du recul du pétrole : -1,31% à 45,97 dollars. La tendance peut encore s’inverser, mais une telle perspective dépend de la confiance du consommateur américain. Vers 12h20, le CAC perd 0,58% à 4 347,67 points et l’EuroStoxx 50 0,21% à 2 824,07 points.

En Europe, la menace d’avoir à payer un montant bien plus élevé qu’attendu pour régler un litige aux Etats-Unis pèse lourdement sur Deutsche Bank qui affiche la plus forte baisse du Dax 30 en perdant 6,95% à 12,19 euros. Le ministère américain de la Justice réclame 14 milliards de dollars (12,5 milliards d’euros) pour mettre fin à une enquête sur la vente de titres adossés à des créances hypothécaires, la première banque allemande étant soupçonnée d’avoir trompé les investisseurs sur la qualité de ces titres. La capitalisation de l’établissement allemand s’élève à moins de 17 milliards d’euros.

A Paris, Stentys bondit de 5,76% à 3,12 euros dans des volumes particulièrement étoffés pour évoluer au plus haut depuis mars dernier. Les investisseurs accueillent favorablement les résultats semestriels du fabricant de stents auto-apposants (ces petits ressorts installés dans les artères pour éviter qu'elles ne se bouchent). Sur les six premiers mois de l'exercice, la medtech a réduit ses pertes grâce à un bon contrôle de ses coûts. Elle bénéficie également de la demande croissante de sa gamme phare, Xposition.

Octo Technology s'envole de 41,34% à 22,12 euros lors de sa reprise de cotation alors qu'Accenture a proposé de racheter le cabinet de conseil spécialisé dans la transformation digitale et le développement de logiciels pour 115 millions d'euros. Le groupe de conseil en management, technologies et externalisation s'est engagé à acquérir les participations de François Hisquin, fondateur et Président du groupe, d'autres dirigeants d'Octo et de Financière Arbevel, soit 47,4% du capital, au prix de 22,50 euros par action.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, à 14h30, les investisseurs découvriront les prix à la consommation d'août et, à 16h00, la première estimation de la confiance des consommateurs par l'Université du Michigan pour septembre.

A 12h20, l'euro cote 1,1223 dollar en recul de 0,17%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant