Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Wall Street prêt au rebond

le
0

(AOF) - Dans le sillage des places asiatiques et européennes, les marchés américains sont attendus en nette hausse à l'ouverture ce mardi. Les rachats à bon compte vont alimenter ce rebond tandis que la stabilisation de la livre et la légère reprise des cours du pétrole soutient l'appétit pour le risque. Les investisseurs peuvent aussi se satisfaire de la révision à la hausse de l'estimation de la croissance du premier trimestre dans l'attente de l'indice de confiance du consommateur de juin. Les futures gagnent 1,30% à 17 206 points sur le Dow Jones et 1,27% à 4 231,50 points sur le Nasdaq.

Hier à Wall Street

Pour la deuxième séance consécutive, les marchés américains ont reculé hier en raison des inquiétudes liées au Brexit. Non seulement l'incertitude demeure quant aux modalités de la sortie - et la mise en route du fameux article 50 que les Européens voudraient immédiate alors que Londres prend son temps - mais les investisseurs craignent aussi les conséquences du Brexit sur l'économie britannique, européenne voire mondiale. Une fois encore, les financières ont fait partie des plus fortes baisses. Le Dow Jones a perdu 1,50% à 17 140,24 points et le S&P500 1,81% à 2 000,54 points.

Les chiffres macroéconomiques

La croissance américaine s'est élevée à 1,1% au premier trimestre, selon la troisième et dernière estimation qui vient d'être publiée. Le consensus était de +1%. La précédente estimation la donnait à 0,8%.

L'indice S&P Case-Shiller mesurant les prix immobiliers dans les 20 plus grandes agglomérations américaines est ressorti à 5,4% en avril après s'être établi à 5,5% (révisé de 5,4%) en mars. Le consensus Reuters le donnait à 5,4%.

Les investisseurs découvriront l'indice de confiance du consommateur de juin à 16h.

Les valeurs à suivre

DOW CHEMICAL

Dow Chemical a annoncé son intention de supprimer environ 2 500 emplois dans le monde, soit environ 4% de ses effectifs, en raison de la prise de contrôle intégrale de Dow Corning, sa co-entreprise avec Corning. Le groupe américain de chimie, en passe de fusionner avec son concurrent DuPont, a assuré que l'intégration de Dow Corning créera des synergies qui dégageront de la valeur pour les clients et les actionnaires. Dow Chemical a ainsi relevé sa prévision d'économies annuelles réalisées dans le cadre de cette opération, de 300 millions à 400 millions de dollars.

GENERAL ELECTRIC

General Electric (GE) a signé avec trois acheteurs différents (First Horizon National Corporation, Wintrust Financial Corporation et Sterling National Bank) des actes de cession de ses activités dans le financement de restaurants aux Etats-Unis. Ces opérations représentent un investissement final net de 1,4 milliard de dollars environ et devraient être finalisées au troisième trimestre. GE poursuit ainsi le démantèlement de sa filiale de services financiers GE Capital pour se recentrer sur ses activités industrielles.

TESLA

Le rachat de Solarcity par Tesla se complique de jour en jour. Le fabricant de panneaux solaires a annoncé que deux membres de son conseil d'administration, Donald Kendall and Nancy Pfund, allaient examiner l'offre de rachat de 2,8 milliards de dollars proposée par le constructeur automobile ainsi qu'un "large éventail d'options stratégiques".

XEROX

Carl Icahn a relevé sa participation dans Xerox de 9,18% à 9,78%, selon un document de la SEC. Par ailleurs, le conseil d'administration de Xerox a nommé Jeff Jacobson en tant que directeur général de Xerox Corporation (qui regroupera les activités de technologie et d'externalisation documentaire), une fois la scission des deux entreprises achevée. Conduent, l'autre société résultant de la future cession du fabricant de systèmes d'impression, sera dirigée par Ashok Vemuri, ancien dirigeant de la société de services informatiques américaine Igate.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant