Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Wall Street prêt à enchainer sur une nouvelle hausse

le
0

(AOF) - Les marchés américains devraient continuer sur leur lancée et entamer une nouvelle séance de hausse après leur belle progression d'hier. Le contexte général est porteur pour les actifs risqués entre le sentiment sur la conjoncture américaine qui s'améliore et la perspective d'une hausse des taux de la Fed le mois prochain qui n'effraie plus les investisseurs. Cet environnement porteur est aussi marqué par la hausse du cours du pétrole : le WTI est installé au-dessus des 49 dollars avant les stocks. Les futures gagnent 0,38% à 17 754 pts sur le Dow Jones et 0,48% à 4 466,5 pts sur le Nasdaq.

Hier à Wall Street

La perspective d’une hausse des taux de la Fed en juin ne fait plus peur aux investisseurs. Ces derniers ont « digéré » la nouvelle, estimant que la politique monétaire, bien que légèrement resserrée, restera très accommodante et que cette mesure est aussi le synonyme d’une amélioration de la conjoncture américaine. D’ailleurs, l’optimisme a été alimenté hier par une statistique bien meilleure que prévu sur les ventes de logements le mois dernier. Dans ce contexte, également marqué par la nette hausse du pétrole, le Dow Jones a gagné 1,22% à 17 706,05 pts et le S&P 500 1,37% à 2 076,06 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 15h45 de l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Services pour mai.

Les valeurs à suivre

MEDIVATION

Sanofi a déposé auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC) un dossier en vue de solliciter l'accord des actionnaires pour révoquer et remplacer chaque membre du Conseil d'administration de Medivation par huit nouveaux membres indépendants et hautement qualifiés, qui sont disposés à évaluer de manière juste et équitable toutes les options stratégiques de Medivation, y compris l'offre d'acquisition de Sanofi, conformément à leurs devoirs envers Medivation et ses actionnaires.

MICROSOFT

Une semaine après l’annonce de la cession de ses actifs dans les téléphones mobiles classiques, Microsoft a annoncé la restructuration de son activité smartphones. Dans ce cadre, le géant des logiciels va supprimer 1850 emplois, dont 1350 en Finlande. Elle se traduira par une charge de restructuration et de dépréciation de 950 millions de dollars (853 millions d'euros), dont 200 millions liés aux suppressions de postes. Elle sera comptabilisée au quatrième trimestre de l’exercice. L’ensemble de cette restructuration devrait être finalisé d’ici juillet 2017.

MONSANTO

Bayer a réaffirmé hier que son offre de 122 dollars par action, exclusivement en numéraire, représentant un montant de 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros), valorisait pleinement Monsanto. Le prix de la transaction fait ressortir une prime de 37% par rapport au cours de clôture du groupe américain le 9 mai, avant les premières rumeurs sur une OPA. Bayer indique que son offre valorise l'américain à 15,8 fois son Ebitda à la date du 29 février. De son côté, Monsanto a rejeté la proposition de Bayer.

TIFFANY & CO

Tiffany & Co a dévoilé au premier trimestre un bénéfice net de 87,5 millions de dollars ou 69 cents par action contre un bénéfice de 105 millions ou 81 cents par action l'an dernier. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 64 cents contre un consensus Zacks de 68 cents par action. Les ventes du joaillier américain ont atteint 891,3 millions en baisse de 7% alors que les analystes tablaient sur 924,1 millions. Pour l'exercice en cours, le groupe prévoit désormais une baisse de son bénéfice par action en 2016.

WELLS FARGO

La banque américaine Wells Fargo a réduit deux de ses objectifs financiers. Le numéro un américain du crédit immobilier cible désormais une rentabilité des capitaux propres comprise entre 11% et 14% en 2016 contre de 12% à 15% auparavant. Il vise par ailleurs une rentabilité économique (ROA : return on assets) située entre 1,1% à 1,4% contre de 1,3% à 1,6% précédemment. Wells Fargo avait communiqué les anciens objectifs en 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant