Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Wall Street attendu en repli comme les autres places mondiales

le
0

(AOF) - Wall Street s’apprête à rejoindre les autres places mondiales dans leur mouvement de baisse. Déjà fragilisées par la tendance baissière du pétrole, les actions subissent l’influence négative de données économiques décevantes. Après les mauvais chiffres japonais pour le secteur manufacturier vendredi, plusieurs données européennes ont déçu, dont les indices des directeurs d’achat en France et en Europe. Côté cote, Disney devrait être sous pression après l’annonce du départ du numéro 2. Les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq cèdent 0,86% à 2 039,75 points et 0,72% à 4 467,75 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en léger repli, reprenant leur souffle après la hausse de vendredi. Ils ont été pénalisés par le repli des cours du pétrole (-3% pour le WTI) alors que la perspective d'un gel concerté de la production semble s'éloigner. Au chapitre des valeurs, le secteur aérien a été à l'honneur avec le rachat de Virgin Américain par son concurrent Alaska Air. La nouvelle entité deviendra la cinquième compagnie aérienne aux Etats-Unis. L'indice Dow Jones a clôturé en retrait de 0,31% à 17 737 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 0,46% à 4 891,80 points.

Les chiffres macroéconomiques

Le déficit commercial américain s'est élevé à 47,1 milliards de dollars en février contre 45,9 milliards en janvier.

L'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Markit Services pour le mois de mars à 15h45 et l'indice ISM du secteur des services pour mars à 16 heures.

Les valeurs à suivre

BOEING

Le cabinet spécialisé dans les litiges d'actionnaires, Ryan & Maniskas, a indiqué qu'une plainte avait été déposée au nom de toutes les personnes ou entités ayant acheté des titres Boeing au cours de la période entre le 9 février 2012 et 11 février 2016 (inclus). Ces actionnaires reprochent au groupe de ne pas avoir suffisamment communiqué sur les retards pris dans la production des 787 Dreamliner et 747 jumbo et sur la hausse des coûts de ces programmes.

DISNEY

Disney a annoncé le départ inattendu du directeur général adjoint (COO), Tom Staggs, qui était considéré comme le probable successeur du PDG, Bob Iger. Il quittera son poste le 6 mai et restera au sein du groupe en tant que conseil spécial de Bob Iger jusqu'à la fin de l'exercice fiscal, soit septembre. Le groupe de médias devant changer de PDG d'ici environ 2 ans, son conseil d'administration va élargir son processus de succession pour identifier et examiner une liste de candidats. Aucun motif n'a été donné au départ de Tom Staggs.

FORD MOTOR

Le constructeur automobile Ford va investir 2,5 milliards de rands (170 millions de dollars) pour étendre ses opérations en Afrique du Sud, à son usine de montage de Silverton à Pretoria, afin de produire la toute nouvelle Ford Everest, ainsi que le nouveau Ford Ranger qui était lancé fin de l'année dernière. Cet investissement créera environ 1 200 nouveaux emplois chez Ford Afrique du Sud et au sein du réseau des fournisseurs sud-africains.

PFIZER

La fusion entre Pfizer et Allergan s'annonce encore plus complexe que prévu. Dans un communiqué, les deux géants de la pharmacie ont annoncé qu'ils allaient étudier les nouvelles mesures prises par le Trésor américain pour contrer les rapprochements principalement motivés par des raisons fiscales. Les deux laboratoires ont ajouté ne pouvoir spéculer du potentiel impact de cette étude sur leur alliance. L'administration va notamment rendre plus difficile pour un groupe étranger de revendiquer 20% du capital d'une société américaine, seuil qui permet à la nouvelle entité d'échapper à l'IS.

SCHLUMBERGER

Schlumberger a finalisé sa fusion avec Cameron International, multinationale américaine du secteur pétrolier. Déjà annoncé, les actionnaires de Cameron ont reçu 0,716 action ordinaire Schlumberger et 14,44 dollars en numéraire pour chaque action Cameron. Dans le cadre de cette fusion, Schlumberger a émis environ 138 millions d'actions. De ce fait, les anciens actionnaires de Cameron détiennent environ 10% des actions ordinaires en circulation de Schlumberger.

TESLA MOTORS

Le constructeur automobile Tesla a indiqué qu'au premier trimestre, 12 420 modèles de véhicules S et 2 400 véhicules Modèle X ont été livrés. Les livraisons ont été affectée par des pénuries de pièces pour la production de Model X en janvier et février, a précisé Tesla. Toutefois, les livraisons ont représenté 50% de plus que l'an dernier et le groupe Tesla reste ainsi en bonne voie pour livrer 80 000 à 90 000 nouveaux véhicules cette année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant