Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Vers un début de séance sous le signe de la prudence

le
0

(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir proches de l’équilibre avec un biais positif. Sur le marché pétrolier, les cours sont en légère baisse alors que leur hausse d’hier avait permis à Wall Street de se retourner à la hausse. Au chapitre des sociétés, les résultats du distributeur Best Buy et du spécialiste de l’informatique dématérialisée Salesforce.com devraient être bien accueillis. A quelques minutes des premiers échanges, les futures sur le S&P 50 gagnent 0,08% à 1 931,75 points et ceux sur le Nasdaq Composite grappillent 0,02% à 4 210 points.

Hier à Wall Street

Alors qu’ils ont passé l’essentiel de la séance d’hier dans le rouge en raison d’un nouveau recul, sans raison particulière, des cours du pétrole, les indices américains ont effacé leurs pertes et ont clôturé en légère hausse lorsque ces mêmes cours de l’or noir se sont retournés. Là encore, l’explication de ce retour en territoire positif n’est pas très claire puisque les stocks américains ont plus augmenté que prévu. Cependant, les opérateurs craignaient que la différence soit encore plus importante. Le Dow Jones a finalement gagné 0,32% à 16 484,99 pts et le S&P 0,44% à 1 929,80 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont rebondi de 4,9% en janvier après avoir baissé de 4,6% (chiffre révisé de -5%) en décembre. Les économistes tablaient sur une hausse de 2%. Hors transports, les commandes ont progressé de 1,8% en janvier après la baisse de 0,7% accusée en décembre (chiffre révisé de -1%). Le consensus visait une hausse de 0,4%.

272 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées aux Etats-Unis durant la semaine close le 20 février. Les économistes tablaient sur 270 000 après 262 000 la semaine précédente.

Les valeurs à suivre

BEST BUY

Best Buy a fait état d'un bénéfice net de 7,7% à 479 millions de dollars, soit 1,40 dollar par action, au quatrième trimestre 2016 clos fin janvier. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du distributeur de matériel électronique s'est élevé à 1,53 dollar, bien supérieur au consensus Zacks Investment Research de 1,40 dollar. Les revenus trimestriels de Best Buy ont reculé de leur côté de 4% à–,62 milliards de dollars. Les analystes anticipaient–,67 milliards. A magasins comparables, les ventes ont baissé de 1,7%.

CONTINENTAL RESOURCES

Continental Resources a fait état d'une perte nette de–9,7 millions de dollars au 4ème trimestre 2015. Hors éléments exceptionnels, le producteur de pétrole a enregistré une perte nette de 23 cents par action, le consensus était de - 21 cents. Les ventes du groupe ressortent à 575,5 millions de dollars alors que le consensus Zack tablait sur 579 millions. Pour 2016, Continental confirme ses objectifs annoncés le 26 janvier. La production du 1er trimestre sera comprise entre 210 000 et 220 000 barils équivalent par jour.

DYNEGY

A travers leur coentreprise créée pour l'occasion, l'électricien Dynegy et Energy Capital Partners ont signé l'accord définitif de rachat des actifs d'Engie dans les énergies fossiles aux Etats-Unis. 90% de ces actifs rachetés auprès du groupe français sont des centrales tournant au gaz naturel. Cette acquisition est évaluée à 3,3 milliards de dollars. Dynegy possède 65% et Energy Capital Partners 35% du capital de la joint-venture. Le groupe Dynegy prévoit que la transaction financière soit réalisée au cours du quatrième trimestre 2016.

ESTEE LAUDER

Le fabricant de cosmétiques Estée Lauder a annoncé avoir acquis By Kilian, marque de parfums basée à Paris qui incarne la sophistication intemporelle et le luxe moderne. Les conditions de la transaction n'ont pas été dévoilées. Vendue dans plus de 40 pays à travers le monde – principalement en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient – par l'entremise de boutiques autonomes immersives, de grands magasins de prestige sélectionnés et de parfumeries, By Kilian comprend des parfums, des bougies et d'autres accessoires, ainsi que des collections exclusives disponibles dans certaines régions.

GILEAD

Gilead Sciences a annoncé les résultats d'une étude préclinique réalisée en collaboration avec des chercheurs du centre médical Beth Israel Deaconess, qui a évalué un agoniste du récepteur de type Toll 7 (TLR7) exclusif et expérimental administré par voie orale, le GS-9620, et un analogue moléculaire connexe, le GS-986, dans le cadre d'une stratégie d'éradication du VIH.

HP INC

HP Inc, société spécialisée dans les ordinateurs personnels et les imprimantes, a dévoilé des résultats en net retrait. Au premier trimestre, clos fin janvier, elle a réalisé un bénéfice net de 592 millions de dollars, soit 33 cents par action, contre un bénéfice net de 1,366 milliard de dollars, soit 75 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 36 cents par action, en ligne avec le consensus. Son chiffre d'affaires a reculé de 12% (-5% à change constants) à 12,2 milliards de dollars, dont -13% pour les PC et -17% pour les imprimantes.

SALESFORCE.COM

Salesforce.com, spécialiste des logiciels dématérialisés, a fait état d'une perte nette de 25,5 millions de dollars ou 4 cents par action au 4ème trimestre 2015. Hors éléments exceptionnels, la firme a généré un bénéfice de 19 cents par action, conforme aux anticipations. Le chiffre d'affaires du groupe a bondi de 25% 1,81 milliard de dollars alors que le consensus Zack était de 1,79 milliard de dollars. Salesforce.com a indiqué qu'il prévoit un bénéfice ajusté de 23 à 24 cents pour le trimestre en cours. Les analystes attendaient un bénéfice de 21 cents par action.

SEARS

Sears Holdings a creusé ses pertes au quatrième trimestre. Le propriétaire des grands magasins a indiqué que ses efforts de réductions de coûts avaient été éclipsés par une baisse des ventes et des charges pour dépréciations d'actifs. Pour la période de trois mois close le 30 janvier, le groupe a accusé une perte de 580 millions de dollars, ou 5,44 dollars par action, contre une perte de 159 millions, ou 1,5 dollar par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte s'est établie 1,7 dollar par action. Le chiffre d'affaires a reculé de 9,8% à 7,3 milliards de dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant