Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Repli en vue malgré Amazon

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en baisse, pénalisés par des statistiques décevantes qui témoignent de la fragilité de l'économie américaine. Les dépenses des ménages ont progressé moins que prévu en mars tandis que l'inflation a ralenti à +0,1% contre +0,2% en février. Au chapitre des valeurs, Groupon a creusé sa perte nette au premier trimestre tandis qu'Amazon a largement battu le consensus. A quelques minutes des premières transactions, les futures sur le S&P500 et le Nasdaq perdent respectivement 0,27% à 2 067,25 points et -0,41% à 4 364,00 points.

 Hier à Wall Street

Le flot de mauvaises nouvelles a eu raison de la résistance des places américaines. Déstabilisés d’abord par la déception face à l’inaction de la Banque du Japon, les investisseurs ont aussi mal réagi à la première estimation décevante de la croissance du premier trimestre. Estimant sans doute qu’elle pouvait encore être révisée à la hausse, ils ont tenté un rebond tué dans l’œuf par le nouveau recul d’Apple. L’activiste Icahn a annoncé avoir cédé toutes ses actions du groupe, inquiet de ses performances. Le Dow Jones a perdu 1,17% à 17 830,76 pts et le Nasdaq (techno) 1,19% à 4 805,29 pts.


Les chiffres macroéconomiques

Les revenus des ménages ont progressé de 0,4% en mars contre un consensus de +0,3%. En février, les revenus étaient en hausse de 0,1% (chiffre révisé de +0,2%). Les dépenses des ménages ont progressé de 0,1% en mars contre un consensus de +0,2%. En février, les dépenses avaient grimpé de 0,2% (chiffre révisé de 0,1% révisé).

Les marchés prendront connaissance à 15h45 del'indice des directeurs d'achat (PMI) de Chicago pour avril, et à 16h00 de l'indice définitif de la confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour avril.

Les valeurs à suivre

AMAZON.COM

Amazon a publié hier soir des résultats bien meilleurs que prévu. Au premier trimestre, le bénéfice net du groupe s'est établi à 513 millions de dollars, soit 1,07 dollar par action, contre une perte de 57 millions de dollars représentant 12 cents par action, un an plus tôt. Le consensus était bien plus faible : 58 cents ! Le résultat opérationnel a été multiplié par plus de 4 à 1,1 milliard de dollars alors que le groupe visait au mieux 700 millions de dollars.

EXPEDIA

Expedia a vu ses comptes passer dans le rouge au premier trimestre 2016 à -121,8 millions de dollars, soit une perte de 81 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le site de réservations en ligne de voyages a enregistré un bénéfice par action de 9 cents, supérieur de 2 cents au consensus Zacks Investment Research. Les revenus trimestriels d'Expedia ont bondi de leur côté de 39% à 1,9 milliard, dépassant là encore les attentes qui les donnaient à 1,82 milliard.

EXXON MOBIL

Exxon Mobil a annoncé des résultats moins dégradés que prévu au premier trimestre. Le bénéfice net du groupe pétrolier a chuté de 63% à 1,81 milliard de dollars, soit 43 cents. Le consensus FactSet était nettement plus faible à 31 cents. Les impacts négatifs de la chute des cours du pétrole et de la baisse des marges de raffinage n'ont pas pu être compensés par les vigoureux résultats de la chimie. Sa production a augmenté de 1,8%. Les investissements ont reculé de 33% à 5,1 milliards de dollars.

GILEAD

Le laboratoire pharmaceutique Gilead a enregistré une nette baisse de son bénéfice net au premier trimestre à 3,56 milliards de dollars, soit 2,53 dollars par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action trimestriel de Gilead s'est élevé à 3,03 dollars, sous le consensus qui le donnait à 3,12 dollars. Le chiffre d'affaires du laboratoire au premier trimestre est ressorti de son côté à 7,79 milliards (-2,6%) alors que les analystes l'attendaient à 8,13 milliards de dollars. Les ventes de ses médicaments y ont contribué à hauteur de 7,68 milliards.

GROUPON

Groupon a creusé sa perte nette au premier trimestre à -49,12 millions de dollars, à comparer avec -14,27 millions un an plus tôt à la même époque, soit -8 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, la perte par action du spécialiste des achats groupés est ressortie à -1 cent, inférieure au consensus qui la voyait à -3 cents. Les revenus trimestriels de Groupon ont baissé de 2% à 732 millions de dollars, dépassant là encore les anticipations des analystes qui tablaient sur 708 millions. Les réservations brutes ont reculé de leur côté de 5% à 1,47 milliard.

LINKEDIN

LinkedIn est attendu en nette hausse à la faveur d'une performance trimestrielle meilleure que prévu. Au premier trimestre, le réseau social professionnel a essuyé une perte nette de 45,8 millions de dollars, soit 35 cents par action, à comparer avec une perte de 42,55 millions d'euros, ou 34 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est cependant élevé à 74 cents, soit 14 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires a progressé de 35% à 861 millions de dollars, dépassant les attentes de Wall Street à 827 millions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant