Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Rebond attendu avec le pétrole et Monsanto

le
0

(AOF) - L’heure s’annonce au rebond pour les marchés américains, qui ont perdu 1% hier malgré la hausse du pétrole. Le cours du baril de WTI gagne encore 1,06% à 46,73 dollars, au plus haut depuis début novembre, sur fond de réduction de la production. Les fusions & acquisitions – Monsanto serait dans le viseur de BASF et Bayer selon Bloomberg – devraient aussi soutenir la tendance. Trente minutes avant que la cloche ne retentisse, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent 0,56% à 2 069,50 points et 0,48% à 4 372,50 points.

Hier à Wall Street

Comme en Europe, ce sont les actualités des sociétés cotées qui ont le plus contribué à dessiner la tendance hier. D'abord, les résultats trimestriels décevants de Walt Disney ont pesé lourd. Ensuite, le secteur de la distribution, et plus largement de la consommation, a sombré avec Macy's et Staples. Le premier a abaissé ses prévisions annuelles, le second a été contraint d'abandonner son projet de fusion avec Office Dépôt, au nom de la concurrence. Le bond du pétrole n'a pas suffi à retourner la tendance. Le Dow Jones a perdu 1,21% à 17 711,12 points et le S&P500 0,96% à 2 064,46 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, 294 000 inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées à l'issue de la semaine close le 7 mai. Les économistes tablaient sur 270 000 après 274 000 la semaine précédente.

Les prix des importations, hors pétrole, ont progressé de 0,1% en avril après avoir reculé de 0,1% en mars.

Les valeurs à suivre

RALPH LAUREN

Ralph Lauren a divisé par trois son bénéfice net du quatrième trimestre 2016 à 41 millions de dollars, soit 49 cents. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action de la griffe s'est élevé à 88 cents, dépassant de cinq cents le consensus FactSet. Les revenus trimestriels du groupe ont reculé de 1% à 1,87 milliard alors que les analystes les attendaient à 1,86 milliard. Ralph Lauren va également lancer un programme de rachat d'actions de 200 millions de dollars, complétant celui de 100 millions mené à bien en cette fin d'exercice 2016.

HONEYWELL INTERNATIONAL

Honeywell a annoncé aujourd'hui qu'il allait se séparer de son activité dans les Résines et la chimie, qui sera cotée en Bourse sous le nom d'Advansix. L'opération devrait être finalisée début 2017. Honeywell a prévu que la future entité sera dirigée par Erin Kane, actuellement vice-présidente du groupe en charge de la division Résines et chimie.

KOHL'S CORP

Au premier trimestre (clos le 30 avril), Kohl's Corp a fait état d'un bénéfice net de 17 millions de dollars (cents par action) après 127 millions (63 cents par action) l'an dernier. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice de la chaîne américaine de magasins est ressorti à 31 cents par action contre un consensus Zacks de 36 cents. Le chiffre d'affaire s'est établi à 3,97 milliards alors qu'il était de 4,12 milliards un an auparavant. Le marché tablait sur 4,12 milliards. Au 30 avril 2016, Kohl a enregistré 1167 magasins dans 49 Etats, contre 1164 magasins à la même période l'an dernier.

MONSANTO

Monsanto fait l'objet de spéculations sur plusieurs offres de rachat qui émaneraient du premier chimiste mondial BASF et de la société chimique et pharmaceutique Bayer. Cette dernière étudierait une offre de 40 milliards de dollars sur l'américain spécialisé dans les biotechnologies agricoles selon l'agence Bloomberg. En mars dernier, Bloomberg expliquait que Monsanto explorait déjà de possibles rapprochements avec BASF et Bayer, cherchant à renforcer sa position dans l'industrie, d'autant plus que la concurrence est rude avec la fusion attendue de Dow Chemical et DuPont.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant