Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Prudence avant la Fed, le dollar pèse

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains devraient prolonger leur baisse dans l'attente du compte-rendu de la réunion de politique monétaire de septembre de la Fed, à 20h (heure de Paris). Les investisseurs iront chercher dans ces "minutes" des indices confirmant, ou non, le scénario majeur des marchés, à savoir une hausse des taux en décembre. L'orientation négative de Wall Street est également confortée par la robustesse du dollar (+1,6% face à l'euro depuis lundi). Vers 14h50, les futures sur S&P500 et Nasdaq100 perdent 0,22% à 2 129,75 points et 0,3% à 4 812,75 points.

 

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en repli de plus de 1% après avoir ingurgité un cocktail toxique. Après avoir bondi de plus de 3% lundi, le prix du baril a reflué à la suite de la révision à la baisse de la prévision de croissance de la demande mondiale de brut par l'AIE. Wall Street a aussi souffert de la vigueur du dollar. Enfin, Alcoa, première compagnie américaine à dévoiler ses comptes trimestriels, a déçu. L'indice Dow Jones a clôturé en recul de 1,09% à 18 128,66 points et le Nasdaq Composite a perdu 1,54% à 5 246,79 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aucun indicateur n'est attendu.

Les valeurs à suivre

SPRINT

Sprint a officialisé l'information donnée par le Wall Street Journal selon laquelle il pourrait lever 3,5 milliards de dollars en émettant des obligations gagées sur une partie de ses fréquences. Les créanciers du groupe de télécoms vont ainsi acquérir 14% du portefeuille de Sprint dont la valeur totale est estimée à 16,4 milliards de dollars. Un accord de location à long terme sera ensuite souscrit par Sprint auprès du nouveau propriétaire des fréquences.

STANLEY BLACK & DECKER

Le géant américain des outils de bricolage, Stanley Black & Decker, a acquis les activités d'outils de Newell Brands pour 1,95 milliard de dollars. Cette activité a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 760 millions de dollars sur les 12 derniers mois. Selon Stanley Black & Decker, cette acquisition devrait générer 80 à 90 millions de dollars de synergies sur la troisième année après la clôture de l'acquisition, prévue au premier semestre de l'an prochain. Cette transaction devrait par ailleurs être relutive.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant