Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Prudence attendue

le
0

(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir proches de l’équilibre, avec un biais négatif. Ils devraient être pénalisés par la hausse du dollar (+0,40% contre l’euro) et la légère baisse des cours du pétrole (-1,25% pour le WTI). Au chapitre des valeurs, Nike est attendu en baisse en raison de ventes trimestrielles inférieures aux attentes. Les ventes de logements neufs attendues à 15 heures ne devraient pas jouer sur la tendance. Moins de 30 minutes avant les premiers échanges, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite perdent respectivement 0,10% à 2 040,50 pts et 0,06% à 4 432 pts.

Hier à Wall Street

Wall Street a vraiment commencé la semaine dans le calme. Après une séance étale lundi, les indices américains ont enchaîné une deuxième journée de relative stabilité hier. En dépit d'un contexte alourdi par les attentats de Bruxelles, les marchés américains ont donc limité leurs pertes sans pour autant faire preuve d'une grande vigueur. Le secteur du tourisme a été impacté par les attaques alors qu'Apple a tiré les valeurs technologiques : le Nasdaq a gagné 0,27%. Le Dow Jones a perdu 0,23% à 17 582,57 points et le S&P 500 a cédé 0,09% à 2 049,80 points.

Les chiffres macroéconomiques

La seule statistique du jour sera publiée aux Etats-Unis à 15h00 : il s'agira des ventes de logements neufs en février.

Les valeurs à suivre

GENERAL MILLS

Le groupe agroalimentaire General Mills a dévoilé un bénéfice net meilleur que prévu, mais des ventes décevantes. Au troisième trimestre, clos fin février, son bénéfice net a augmenté de 5,4% à 361,7 millions de dollars, soit 59 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe s'est élevé à 65 cents, dépassant de 3 cents le consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires de General Mills a baissé de 8% à 4 milliards de dollars alors que les analystes attendaient 4,08 milliards. Il a reculé de 4% à taux de change constants.

MCCORMICK

La deuxième offre de rachat du groupe d’agro-alimentaire McCormick sur son concurrent britannique Premier Foods a été rejetée par ce dernier qui la juge insuffisante. McCormick propose désormais 60 pence par action en numéraire contre 52 pence auparavant. Premier Foods juge que ce nouveau prix sous-évalue significativement ses perspectives de croissance.

MERCK & CO

Le groupe pharmaceutique Merck & Co réclame d’importants dommages et intérêts à Gilead Sciences. Un tribunal a jugé valides deux de ses brevets, qui lui donnent droit à une partie des revenus générés par des traitements du second contre l'hépatite C.

NIKE

Au troisième trimestre, clos fin février, de son exercice 2015-2016, Nike a enregistré une hausse de 20% de son bénéfice net à 950 millions de dollars, soit 55 cents par action. Le consensus FactSet était de 48 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel du fabricant d'équipements sportifs a augmenté de 8% à 8,03 milliards de dollars alors que les analystes attendaient 8,2 milliards. A changes constants, les ventes ont progressé de 14%. A la fin du trimestre, les prises de commandes de Nike Brand pour des livraisons entre mars et juillet étaient 12% supérieures à celles de la même période de 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant