Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Pétrole et résultats bien orientés vont soutenir la tendance

le
0

(AOF) - Les futures continuent à accroitre leurs gains à quelques minutes de l'ouverture. La tendance devrait être soutenue par la progression des cours du pétrole, qui se reprennent après leur repli d'hier, et un secteur financier qui s'annonce bien orienté. La cinquième banque à publier ses résultats - Goldman Sachs - a agréablement surpris les investisseurs de même que le premier gestionnaire d'actifs mondial BlackRock. D'autres grosses capitalisations, comme Netflix ou IBM, devraient aussi tirer les indices. Les futures gagnent 0,5% à 18 112 pts sur le Dow Jones et 0,87% à 4 845 pts sur le Nasdaq.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en légère baisse cette première séance de la semaine. La consolidation sur le marché pétrolier, dans l'attente de l'entrée en vigueur de l'accord d'Alger, explique en partie cette pause. Le repli des cours du brut a donc pesé lourd sur les indices actions, en dépit d'un environnement pourtant favorable suscité par des résultats trimestriels encore positifs du côté de Bank of America et d'Hasbro. Les actualités d'entreprises devraient dominer toute la semaine. Le Dow Jones a perdu 0,29% à 18 086,40 points et le S&P 500 a cédé 0,30% à 2 126,50 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont progressé de 0,3% en septembre après avoir progressé de 0,2% en août. Les économistes de Reuters attendaient +0,3%.

L'indice de confiance (NAHB) des constructeurs immobiliers pour octobre est attendu à 16 heures.

Les valeurs à suivre

BLACKROCK

BlackRock, premier gestionnaire d'actifs au monde, a vu son bénéfice net progresser de 3,8% au deuxième trimestre à 875 millions de dollars, soit 5,26 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action trimestriel s'est élevé à 5,14 dollars alors que les analystes l'attendaient à 5 dollars. Le chiffre d'affaires de la firme new yorkaise a reculé de 2,5% à 2,84 milliards. La société a enfin indiqué que ses actifs sous gestion avaient dépassé les 5 000 milliards à 5 120 milliards, en hausse de–,6% sur un an.

GOLDMAN SACHS

La saison des résultats ne cesse de réserver de bonnes surprises pour le secteur bancaire américain. Au troisième trimestre, Goldman Sachs a vu son bénéfice net, part du groupe, bondir à 2,1 milliards ou 4,88 dollars par action contre 1,33 milliard de dollars ou 2,9 dollars par action l'an dernier, dépassant largement le consensus Bloomberg à 3,88 dollars par action. La banque d'investissement américaine a réalisé un chiffre d'affaires trimestriel de 8,17 milliards de dollars soit une progression de 19% comparé à 2015.

IBM

L'activité d'IBM continue de se contracter – pour le dix-huitième trimestre consécutif – mais moins que craint par les analystes. Au titre du troisième trimestre, le groupe informatique a dévoilé hier soir un repli de 0,3% de son chiffre d'affaires à 19,226 milliards de dollars, dépassant légèrement le consensus Reuters de 19 milliards de dollars. L'approche du point d'inflexion a été rendue possible par une accélération de la croissance des "initiatives stratégiques", domaines dans lesquels le groupe concentre ses investissements pour relancer la croissance.

JOHNSON & JOHNSON

Johnson & Johnson a réalisé au troisième trimestre 2016 un bénéfice net en hausse de 27% à 4,27 milliards de dollars, ou 1,53 dollar par action. Hors exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,68 dollar alors que le consensus le donnait à 1,66 dollar. Le chiffre d'affaires du numéro un mondial des produits d'hygiène et de santé a progressé de 4,2% à 17,82 milliards. Les analystes tablaient en moyenne sur 17,74 milliards, selon Reuters. Le groupe a légèrement relevé sa prévision 2016. Il table sur un BPA compris entre 6,68 et 6,73 dollars contre 6,63/6,73 dollars auparavant.

NETFLIX

Que les investisseurs se rassurent : Netflix va bien ! Le groupe de streaming a publié des résultats bien supérieurs aux attentes au titre de son troisième trimestre clos fin septembre, faisant bondir son titre de près de 20% dans les transactions post-Bourse. Sur la période, Netflix a donc vu son bénéfice net bondir de 75% à 51,5 millions de dollars, soit 12 cents par action. Ses revenus ont progressé de leur côté de près de 32% à 2,29 milliards de dollars. Les analystes anticipaient un bénéfice par action de 6 cents et un chiffre d'affaires de 2,28 milliards.

SPRINT

Sprint Corporation a publié ses résultats préliminaires du deuxième trimestre, clos fin septembre, marqués par un chiffre d'affaires en croissance de 3% à 8,25 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires trimestriel de la seule activité mobile s'est élevé à 7,85 milliards de dollars, en hausse d'environ 5%. Au troisième trimestre, Sprint prévoit également de réduire sa perte nette à -142 millions de dollars contre -585 millions un an plus tôt.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant