Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Petits gains pour entamer la semaine

le
0

(AOF) - Après avoir inscrit plusieurs nouveaux records la semaine dernière, les marchés américains sont à la recherche de nouveaux catalyseurs. Ils devraient débuter la semaine en légère hausse, bénéficiant notamment du repli moins important que prévu des résultats de Bank of America, quatrième établissement américain à dévoiler ses comptes. Les indices ne pourront en revanche pas compter sur les cours du pétrole, qui reculent d'environ 1,5%. A 30 minutes des premiers échanges, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent respectivement 0,22% à 2157,50 points et 0,23% à 4 589,75 points.

Vendredi à Wall Street

Le rally s'est essoufflé vendredi à Wall Street, qui a fini proche de l'équilibre. Les données économiques du jour se sont avérées contrastées, les ventes au détail ayant positivement surpris tandis que la confiance des ménages décevait. Les investisseurs ont par ailleurs jugé négativement les résultats de Citigroup et de Wells Fargo. L'indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,05% à 18 165,55 points, inscrivant un nouveau record en clôture. Il a gagné 1,6% sur la semaine. Le Nasdaq Composite s'est, lui, effrité de 0,09% à 5 029,59 points, mais a progressé de 0,8% en cinq séances.

Les chiffres macroéconomiques

Seule statistique du jour, l'indice de confiance des constructeurs immobiliers (NAHB) de juillet sera publié à 16 heures.

Les valeurs à suivre

IBM présentera ses comptes du deuxième trimestre après la clôture de Wall Street. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action ajusté de 2,89 dollars pour un chiffre d’affaires de 20,03 milliards de dollars. Le géant informatique a dévoilé des revenus en recul au cours des seize trimestres précédents. La firme d’Armonk (Etat de New York) souffre du développement de l’informatique dans les nuages, qui bénéficie d’abord aux nouveaux venus, comme Salesforce.com. "Big Blue" vise un bénéfice par action ajusté annuel d'au moins 13,50 dollars.

BANK OF AMERICA

Bank of America a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net en baisse de 19,4% à 3,87 milliards de dollars, ou 36 cents par action, pénalisé notamment par la faiblesse des taux d'intérêt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 37 cents. Les analystes interrogés par Thomson Reuters tablaient sur 33 cents. Les revenus de la banque américaine ont reculé de 7% à 20,62 milliards.

HASBRO

Hasbro a réalisé un bénéfice net de 52,1 millions de dollars en hausse de 25% au deuxième trimestre. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 41 cents contre un consensus Zacks de 39 cents par action. Le fabricant américain de jouets a enregistré un chiffre d'affaires en croissance de plus de 10% à 878,9 millions de dollars sur le trimestre, le marché tablait sur 876,1 millions de dollars.

EXXON MOBIL

Mauvaise nouvelle pour Total qui lorgnait les actifs de l'australien Interoil en Papouasie-Nouvelle Guinée. Cette acquisition du français, saluée par les analystes en raison du potentiel des gisements de gaz concernés, était sous réserve de finalisation de l’acquisition d’InterOil par Oil Search. Or, ExxonMobil a lancé une contre-offre de 2,2 milliards de dollars sur InterOil. Le groupe pétrolier américain propose l'équivalent de 45 dollars en actions plus une partie en numéraire liée à la production des champs Elk-Antelope.

SEMI-CONDUCTEURS

Le Japonais Softbank a annoncé le lancement d'une offre d'achat sur le concepteur britannique de puces, ARM Holdings, pour 24,3 milliards de livres (29,1 milliards d'euros) en numéraire. Il propose 1 700 pence par action, soit une prime de 43% par rapport au cours de clôture de vendredi. Les conseils d’administration des deux groupes sont parvenus à un accord.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant