Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Petite baisse attendue à l'ouverture, la Fed décidera de la tendance finale

le
0

(AOF) - Une nouvelle séance sans grand relief s'annonce à Wall Street. Au moins jusqu'à 19h, heure française, et la publication des conclusions de la Fed après son comité de politique monétaire. Le consensus est pour le statu quo mais tentera de déceler des indices concernant le calendrier des futurs relèvements. A ce sujet, l'annonce d'une inflation plutôt plus résistante que prévu en février va donner des arguments aux gouverneurs de la Fed pour ne pas remettre en cause le resserrement monétaire. Vers 14h, les futures perdent 0,16% à 17 214 pts sur le Dow Jones et 0,24% à 2 011 pts sur le S&P500.

Hier à Wall Street

Pour la deuxième séance consécutive, Wall Street a clôturé hier soir sans réelle direction. Les investisseurs attendent en effet la décision de la Fed, qui sera connue ce soir, pour déterminer leur stratégie d'investissement alors que les marchés actions ont nettement rebondi ces dernières semaines. Les taux devraient rester inchangés pour cette fois selon le consensus. L'annonce d'un accès de faiblesse des ventes au détail en début d'année n'a pas non plus encouragé les opérateurs à prendre des risques. Le Dow Jones a gagné 0,13% à 17 251,53 pts et le S&P500 a cédé 0,18% à 2 015,93 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, 1,178 million de mises en chantier ont été enregistrées au mois de février. Les économistes tablaient sur 1,15 million après 1,120 million en janvier (révisé de 1,099 million). 1,167 million de permis de construire ont été comptabilisés au mois de février contre un consensus de 1,2 million. 1,204 million (révisé de 1,202 million) avaient été enregistrés en janvier.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont baissé de 0,2% en février par rapport à janvier après avoir stagné le mois précédent. Le consensus Reuters était une baisse de 0,2%. En rythme annuel, ils ont progressé de 1% alors qu'ils étaient attendus en hausse de 0,9%. Hors énergie et alimentation, l'inflation dite "core" a été de +0,3% sur un mois et de 2,3% sur un an. Les économistes attendaient +0,2% et +2,2%.

A 14h15 sera publié l'indice de la production industrielle en février, avant, à 19h00, de découvrir la décision du comité de politique monétaire de la Fed.

Les valeurs à suivre

CHIPOTLE

La chaîne de restaurants Chipotle Mexican Grill, qui fait face à des problèmes sanitaires depuis plusieurs mois, a annoncé une chute de 26,1% de ses ventes à données comparables en février après un repli de 36,4% en janvier. L’amélioration de la tendance s’est confirmée pendant la première semaine de mars, ses revenus ont alors reculé de 21,5%. Sa situation s’est ensuite dégradée de nouveau après la fermeture d’un restaurant à Boston, pour cause de Norovirus (infection communément appelée gastro-entérite). L’activité du groupe a chuté de 27,3% au cours de la deuxième semaine de mars.

ORACLE

Oracle a annoncé mardi soir des résultats meilleurs que prévu et un programme de rachat d’actions de 10 milliards de dollars. Au premier trimestre, clos fin février, le bénéfice net de l'éditeur américain de logiciels professionnels a reculé de 14% à 2,142 milliards de dollars, soit 50 cents par action. Son recul serait de 8% à taux de change constants, a-t-il précisé. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 64 cents, supérieur de 2 cents au consensus Thomson Reuters.

VALEANT PHARMACEUTICALS

Valeant Pharmaceuticals est attendu en hausse à l'ouverture après la chute de 52% accusée hier. Selon une source de marché, Nomura a dégradé sa recommandation sur le titre d'Achat à Neutre en raison du manque de confiance que lui inspire le management. Le groupe a abaissé ses prévisions 2016. Le laboratoire pharmaceutique vise désormais au premier trimestre un bénéfice par action ajusté compris entre 1,30 et 1,55 dollar, alors qu'il prévoyait précédemment 2,35-2,55 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant