Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Pause en vue

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en baisse à l'ouverture. Les investisseurs semblent vouloir marquer le pas dans le sillage des Bourses européennes. Cette prudence est confortée par la baisse surprise de l'indice d'activité manufacturière pour l'Etat de New York en octobre. Côté valeurs, les résultats des banques américaines continuent de réserver de bonnes surprises. Bank of America fait mieux que prévu au troisième trimestre. Vers 15h, les futures sur S&P500 et Nasdaq baissent de 0,13% à 2 124,25 points et 0,18% à 4 795,50 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés actions américains ont fini en hausse, dans le sillage des résultats trimestriels supérieurs aux attentes de poids lourds du secteur bancaire, JPMorgan, Wells Fargo et Citigroup. Au chapitre économique, la nette hausse conforme aux attentes des ventes au détail en septembre a relégué au second plan le repli inattendu de la confiance des consommateurs en octobre. A la clôture, le Dow Jones a progressé de 0,22% à 18 138,38 points et le Nasdaq a grimpé de 0,02% à 5 214,16 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, l'indice de l’activité manufacturière de la Fed de New York est ressorti en baisse à - 6,8 en octobre après -2 en septembre. Les économistes tablaient sur un indice en hausse à 2.

La production industrielle de septembre est attendue à 15h15.

Les valeurs à suivre

ALIBABA

Gemalto a annoncé un programme de collaboration avec YunOS du groupe Alibaba, pour la fourniture de connectivité et de sécurité à YunOS. Développé par le groupe Alibaba, YunOS est un système d'exploitation IoT (Internet des objets) dans le cloud orienté vers les données et services, largement intégré aux dispositifs IoT, ainsi qu'aux puces et aux capteurs de nombreux secteurs d'activités.

BANK OF AMERICA

Les résultats des banques américaines continuent de réserver de bonnes surprises. Après JPMorgan Chase, Citigroup et Wells Fargo vendredi, Bank of America a dévoilé des résultats moins dégradés que prévu au troisième trimestre. Sur cette période, son bénéfice net part du groupe a augmenté de 6,6% à 4,45 milliards de dollars, soit 41 cents par action. Ce dernier a nettement dépassé le consensus Thomson Reuters s’élevant à 34 cents.

GENERAL ELECTRIC

General Electric a finalisé la cession de sa participation résiduelle de 20% au capital de sa coentreprise Hyundai Capital Services pour environ 800 millions de dollars. Depuis le lancement du démantèlement de sa filiale financière GE Capital en avril 2015, GE a signé des accords pour environ 193 milliards de dollars de cessions, dont 175 milliards ont été finalisés. General Electric prévoit environ 200 milliards de dollars de cessions, un processus qui devrait être largement finalisé d'ici la fin de l'année.

HASBRO     

Hasbro a enregistré une croissance de son bénéfice net de 24% à 257,79 millions de dollars, soit 2,03 dollars par action, au troisième trimestre. Les ventes à trois mois du fabricant de jouets ont augmenté de leur côté de 14% à 1,679 milliard de dollars. Les analystes de Zacks Investment Research anticipaient 1,74 dollar par action et 1,57 milliard de dollars de chiffre d'affaires.

PIER 1 IMPORTS

Du haut des 9,5% du capital de Pier 1 Import qu'il détient, le fonds Alden Capital maintient la pression sur le management de l'enseigne d'ameublement. Dans une lettre, cet actionnaire activiste a demandé la refonte complète et immédiate du conseil d'administration et l'admission comme administrateur de son président Heath Freeman.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant