Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les statistiques et la Fed à la une

le
0

(AOF) - La tendance semble hésitante sur les marchés américains alors que les investisseurs digèrent une série de statistiques. Les futures guident plutôt vers une légère hausse mais, avec un Dow Jones au plus haut depuis plus de cinq ans, des prises de bénéfices ne sont pas à exclure. En attendant, les regards seront tournés vers Janet Yellen : la présidente de la Fed prendra la parole pour la première fois depuis la présidentielle et devrait confirmer la tendance selon laquelle les taux seront remontés en décembre. Les futures sont stables sur le Dow Jones et grappillent 0,05% sur le S&P.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont terminé en ordre dispersé une semaine de hausses record, alimentée par la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles. L'humeur des investisseurs a également été affecté par des statistiques décevantes. La production industrielle a stagné en octobre alors que Wall Street tablait sur une hausse de 0,2%. L'indice Dow Jones a perdu 0,29% à 18 868 points. Le Nasdaq, qui n'a pas bénéficié du rally, a gagné en revanche 0,36% à 5 294,58 points.

Les chiffres macroéconomiques

L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti à 7,6 en novembre, à comparer avec un consensus Reuters de 8 et 9,7 en octobre.

Aux Etats-Unis, en octobre, 1,323 million de mises en chantier ont été enregistrées après 1,054 million (révisé de 1,047 million) en septembre. 1,229 million de permis de construire ont été accordés contre 1,225 million en septembre. Le consensus Reuters était de 1,156 million pour les premières et de 1,199 million pour les seconds.

235 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées aux Etats-Unis lors de la semaine du 12 novembre, un nombre bien inférieur au consensus Reuters de 257 000. Il s’élevait à 254 000 la semaine précédente.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont progressé de 0,4% en octobre après avoir progressé de 0,3% en septembre. Les économistes de Reuters attendaient +0,4%.

Les valeurs à suivre

BEST BUY

Best Buy a enregistré une croissance de 55% de son bénéfice net au troisième trimestre à 194 millions de dollars, soit 61 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du distributeur de matériel électronique s'est élevé à 62 cents, dépassant largement le consensus qui le donnait à 47 cents. Les ventes à trois mois de Best Buy ont augmenté de 1,4% à 8,94 milliards de dollars alors que les analystes les attendaient à 8,85 milliards. En données comparables, la croissance a été de 1,8%.

CISCO

Les perspectives de Cisco dévoilées hier soir ont déplu aux investisseurs. Au deuxième trimestre, le spécialiste des équipements de réseaux cible des ventes, hors activité de décodeurs cédée à Technicolor, en repli de 2% à 4%. Le bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, est anticipé entre 55 et 57 cents, or le consensus Thomson Reuters est plus élevé à 59 cents.

STAPLES

Staples a vu son bénéfice net reculer de 9,6% au troisième trimestre à 179 millions de dollars, soit 27 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du spécialiste des fournitures de bureaux est ressorti à 34 cents. Ses ventes trimestrielles ont baissé de leur côté de 4,3% à 5,35 milliards de dollars. Ajustées de la cession de Staples Print Solutions survenue au deuxième trimestre, le repli est limité à 2%. Les analystes interrogés par FactSet anticipaient un bénéfice par action ajusté de 34 cents et des ventes de 5,4 milliards.

De plus, désireux de limiter son exposition à l'Europe et de se recentrer sur l'Amérique du Nord, Staples va céder son activité au Royaume-Uni à Hilco Capital. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué. "Nous progressons bien dans l'évaluation des alternatives stratégiques qui s'offrent à nous pour Staples Europe", a indiqué Shira Goodman, PDG du spécialiste des fournitures de bureau.

WALMART

Le premier distributeur mondial Walmart a relevé la partie basse de sa fourchette de prévision de bénéfice annuelle, attendant désormais un bénéfice par action compris entre 4,34 et 4,49 dollars. Le groupe avait précédemment guidé sur 4,29-4,49 dollars. En données ajustées, le bénéfice par action 2017 (exercice clos fin janvier) de Walmart devrait se trouver entre 4,20 et 4,35 dollars, contre une précédente estimation de 4,15 à 4,35 dollars. De plus, la croissance en comparables des ventes aux Etats-Unis est attendue entre 1 et 1,5% au quatrième trimestre contre un consensus de 1,4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant