Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les marchés attendus en hausse soutenus par le pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés américains sont attendus en hausse à l’ouverture soutenus par les cours du pétrole, le baril WTI gagne 1,39% à 40,72 dollars. Sur ces cinq jours, son cours s'adjuge 6,57%. Autre bonne nouvelle, la baisse des prix à l’importation s'est ralentie en février, ce qui est encourageant pour l'évolution des prix et la croissance. Du côté des valeurs, Colgate-Palmolive a annoncé l'extension de son plan de restructuration lancé en 2012 afin qu'il se termine le 31 décembre 2017. A 15h, les futures sur S&P500 et Nasdaq100 gagnent 0,89% à 2 006,50 pts et 1,06% à 4 330,50 points.

Hier à Wall Street

Déstabilisés par la réaction des investisseurs européens aux déclarations de Mario Draghi, les indices actions américains ont vécu une séance particulièrement volatile. Bien orientés à l'ouverture, ils sont rapidement repartis dans le rouge avec l'Europe et le pétrole avant de clôturer proches de l'équilibre. La BCE a pris des mesures fortes pour relancer l'inflation et la croissance en zone euro mais a douché les espoirs d'une baisse supplémentaire des taux. Le Dow Jones a cédé 0,03% à 16 995,13 points et le S&P500 a grappillé 0,02% à 1 989,57 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les prix à l'importation, hors pétrole, ont reculé de 0,1% en février après être restés stables le mois précédent (chiffre révisé de -0,2%). Les prix à l'exportation, hors agriculture, ont baissé de 0,4% après le repli de 0,9% en janvier (révisé de -0,8%). Le consensus était de -0,8% pour les prix à l'importation et de -0,5% pour les prix à l'exportation.

Les valeurs à suivre

BERKSHIRE HATHAWAY

Berkshire Hathaway International Insurance a annoncé qu'elle va offrir une solution d'assurances spécialisées en Europe avec sa société affiliée Berkshire Hathaway Specialty Insurance (sous réserve de l'autorisation des organismes de réglementation), et qu'elle a nommé Tom Bolt au poste de président pour le Royaume-Uni et l'Europe du Sud, avec prise d'effet le 1er juin, et Gregor Koehler au poste de président pour l'Europe du Nord, avec prise d'effet immédiate.

COLGATE-PALMOLIVE

Colgate-Palmolive a annoncé l'extension de son plan de restructuration lancé en 2012 afin qu'il se termine le 31 décembre 2017. En raison de ce renforcement, les charges liées à ce plan vont augmenter, passant de 1,28-1,43 milliard de dollars à 1,40-1,58 milliard. Le groupe a également précisé que, lorsque ce plan serait totalement entré en vigueur, 3 300 à 3 800 postes auront été supprimés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant