Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les entreprises en soutien

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en hausse à l’ouverture, soutenus par des résultats d'entreprises plus robustes que prévu. Dans une conjoncture mondiale encore difficile, les multinationales aussi importantes qu'AT&T et surtout General Electric ont dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Vers 15h20, les futures sur l'indice S&P500 gagnent 0,13% à 2 160,75 points. Les futures sur Nasdaq 100 progressent de 0,14% à 4 644,75 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont calé après avoir inscrit mercredi de nouveaux records. Le mauvais accueil réservé aux résultats d’Intel, d’American Express et de Travelers a empêché le Dow Jones d’inscrire à son palmarès un huitième record consécutif en clôture. En revanche, les investisseurs ont salué les résultats de Qualcomm et d’eBay. Côté macroéconomie, les reventes de logement ont surpris positivement au contraire de l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie. L’indice Dow Jones a perdu 0,42% à 8 517,23 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 0,31% à 5 073,90 points.

Les chiffres macroéconomiques

L'Indice flash des directeurs d'achat (PMI) Manufacturier de juillet sera publié à 15h45.

Les valeurs à suivre

AMERICAN AIRLINES

American Airlines a enregistré un bénéfice net au deuxième trimestre (clos fin juin) de 950 millions de dollars contre 1,7 milliard en 2015. La compagnie aérienne américaine a fait état d'un bénéfice par action hors éléments exceptionnels de 1,68 dollar, contre 2,41 dollars par action l'an dernier. Le consensus Zacks tablait sur 1,65 dollar. Le chiffre d'affaires d'American Airlines a atteint 10,36 milliards de dollars sur le trimestre en repli de 4,3%, dépassant le consensus de 10,31 milliards.

AT&T

AT&T a fait état hier soir, après la clôture des marchés américains, d'un bénéfice net en hausse à 3,41 milliards de dollars, soit l'équivalent de 55 cents par action, contre 3,08 milliards et 59 cents par titre l'an passé à pareille époque. Toutefois, hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 72 cents, en ligne avec le consensus Reuters. De son côté, le chiffre d'affaires de l'opérateur télécom a progressé à près de 23% à 40,52 milliards grâce à l'intégration de DirecTV.

EXXON MOBIL

Exxon Mobil a annoncé l'acquisition d'InterOil pour un montant total valorisant la société à plus de 2,5 milliards de dollars. Le délai de 3 jours durant lequel OilSearch (Papouasie Nouvelle- Guinée), pouvait améliorer son offre initiale a en effet expiré. Pour Exxon Mobil, l'enjeu de l'opération est d'accroître sa base de ressources gazières in Papouasie Nouvelle-Guinée, où le premier groupe pétrolier privé mondial opère le projet PNG LNG, et pourrait servir de principale ressource de gaz pour alimenter le projet Papua LNL, sponsorisé par Total.

GENERAL ELECTRIC

Le conglomérat industriel General Electric a présenté des comptes meilleurs que prévu au deuxième trimestre. Il a généré un bénéfice net, part du groupe de 2,74 milliards de dollars, soit 30 cents par action, à comparer avec une perte de 1,36 milliard de dollars, soit -13 cents par action, un an plus tôt. La perte de l'année passée est essentiellement due aux charges inhérentes au désengagement du conglomérat, annoncé fin avril, de ses activités financières. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 51 cents, supérieur de 5 cents au consensus Reuters.

SCHLUMBERGER

Schlumberger a accusé au deuxième trimestre 2016 une perte nette de 2,16 milliards de dollars, ou une perte de 1,56 dollar par action. La première société mondiale de services pétroliers a enregistré 2,2 milliards de dollars de de charges de dépréciations d'actifs. Le résultat net part du groupe récurrent a reculé de 72% à 316 millions, ou 0,23 dollar par action. Le chiffre d'affaires a baissé de 20% à 7,164 milliards.

VISA

Le spécialiste des moyens de paiement, Visa, a présenté des résultats trimestriels en forte baisse en raison des coûts d’acquisition de Visa Europe. Au troisième trimestre, le bénéfice net est ressorti en repli de 76% à 412 millions de dollars, soit 17 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 69 cents, soit deux cents de mieux que le consensus FactSet. Les revenus ont progressé de 3% à 3,6 milliards de dollars. Ils sont en progression de 6% à taux de change constants.

WHIRPOOL

Whirlpool a publié un bénéfice net supérieur aux attentes. Le géant américain de l'électroménager a réalisé un bénéfice net de 320 millions de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 3,5 dollars. Les analystes tablaient sur 3,35 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant