Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Légère baisse en vue

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en très légère baisse après des indicateurs immobiliers contrastés. Les mises en chantier ont reculé moins que prévu tandis que les permis de construire ont augmenté à un rythme décevant. Les investisseurs jouent la prudence dans l'attente des résultats du référendum concernant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Au chapitre des valeurs, Revlon a annoncé une OPA amicale sur Elisabeth Arden tandis que Smith & Wesson a publié des résultats solides. Vers 15h, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 perdent chacun 0,06% à 2 078 et 4 422 pts.

Hier à Wall Street

La mort par balle de la députée britannique Jo Cox, agressée alors qu'elle faisait campagne pour le "Bremain", va-t-il faire basculer la tendance en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne ? Les investisseurs américains le pensent visiblement, qui sont revenus sur les indices après cette nouvelle, faisant remonter un marché jusque-là mal orienté. La suspension de la campagne a donc rassuré tout le monde alors que la crainte d'un Brexit explique la chute des marchés mondiaux des derniers jours. Le Dow Jones a gagné 0,53% à 17 733,10 points et le S&P500 0,31% à 2 077,99 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, 1,164 million de mises en chantier ont été comptabilisées au mois de mai. Les économistes tablaient sur 1,15 million après 1,167 million en avril (chiffre révisé de 1,172 million). Par ailleurs, 1,138 million de permis de construire ont été signés contre un consensus de 1,15 million après 1,13 million en avril (chiffre révisé de 1,116 million).

Les valeurs à suivre

DOW CHEMICAL

Dow Chemical a frappé un grand coup. Le groupe américain de chimie, en passe de fusionner avec son concurrent DuPont, a obtenu une licence commerciale en Arabie saoudite. Il s'agit du premier groupe étranger à remporter une licence dans le pays qui vient de lancer un plan de réforme pour ouvrir son économie aux capitaux internationaux et abaisser sa dépendance au pétrole.

FMC

Technip et FMC Technologies ont annoncé hier avoir conclu le 14 juin 2016 l’accord de rapprochement des entreprises relatif au projet de fusion annoncé le 19 mai 2016. La signature de l’accord fait suite à la conclusion de la procédure de consultation des instances représentatives du personnel requise en Europe. « Avec la signature de cet accord, nous avons franchi une étape importante, qui ouvre la voie à la création d’une offre unique, conduisant à une nouvelle approche pour redéfinir la production et la transformation du pétrole et du gaz », souligne Thierry Pilenko, PDG de Technip.

ORACLE

Oracle a publié au titre de son quatrième trimestre 2015/2016 un bénéfice net de 2,81 milliards de dollars, ou 66 cents par action, contre 2,76 milliards ou 62 cents par action un an plus tôt. Hors exceptionnels, le BPA est ressorti à 81 cents. Les analystes tablaient sur 82 cents. Le chiffre d'affaires s'est établi à 10,59 milliards, en baisse de 1%. Il dépasse le consensus qui le donnait à 10,46 milliards. Les revenus dans le "cloud" ont atteint 859 millions de dollars, en hausse de 49,1%.

REVLON/ELIZABETH ARDEN

Revlon a annoncé le rachat de son concurrent Elisabeth Arden pour 870 millions de dollars, ou 14 dollars par action. Ce prix présente une prime de de 50,4% par rapport au cours de clôture de sa cible jeudi (9,31 dollars). A Wall Street, l'action Elizabeth Arden s'est envolée de 45,8% à 13,57 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

SMITH & WESSON

Smith & Wesson a enregistré une croissance de 63% de son bénéfice net au quatrième trimestre à 35,6 millions de dollars, soit 63 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 66 cents alors que le consensus Zacks Investment Research était de 54 cents. Les ventes trimestrielles du fabricant d'armes ont également été plus solides que prévu : à 221,1 millions de dollars, en croissance de 22%, elles étaient attendues à 215,5 millions.

VIACOM

Viacom a fait savoir qu'il anticipait un bénéfice par action compris entre 1 et 1,05 dollar pour son troisième trimestre clos fin juin. Le groupe de media a indiqué que ses résultats allaient être pénalisés sur cette période par la contreperformance de sa production Teenage Mutant Ninja Turtles et par un retard dans la mise en place d'un accord dans la vidéo à la demande. Viacom anticipe également une baisse d'environ 4% de ses recettes publicitaires aux Etats-Unis au troisième trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant