Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Légère baisse attendue avec le cours du pétrole

le
0

(AOF) - Le soutien des cours du pétrole aura été de courte durée. Les marchés américains sont attendus dans le rouge à l'ouverture tandis que le prix du baril de brut est reparti à la baisse en début de matinée et ne parvient pas depuis à rebondir. Certes, les opérateurs ont bien réagi à l'annonce d'un accord à l'Opep sur une réduction de la production mais la prudence reste de mise quant à son impact réel. La baisse des indices pourrait toutefois être limitée grâce aux bonnes statistiques du jour. Les futures perdent 0,15% à 18 210 points sur le Dow Jones et 2 159,75 pts sur le S&P500.

Hier à Wall Street

Hésitants sur la voie à suivre durant les premières heures de la séance, les indices américains se sont enhardis après l’annonce d’un accord surprise des producteurs de pétrole de l’Opep. Ces derniers, réunis à Alger pour un sommet « consultatif » ont pris tout le monde de court en indiquant qu’ils allaient abaisser leur production quotidienne de 33,47 millions de barils (en août) à une fourchette 32,5-33 millions. Cet accord inédit a fait bondir de près de 5% les cours du brut, soutenant les actions. Le Dow Jones a gagné 0,61% à 18 339,24 pts et le S&P500 0,53% à 2 171,37 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, 254 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière, après 251 000 (révisé de 252 000) la semaine précédente. Le consensus Reuters en attendaient 260 000.

Aux Etats-Unis, la troisième et dernière estimation de la croissance du deuxième trimestre est ressortie à +1,4% en annualisé pour un consensus de 1,3%. En deuxième estimation, elle était annoncée à +1,1%.

Les promesses de ventes immobilières d'août seront dévoilées à 16 heures.

Les valeurs à suivre

ACCENTURE

Accenture a réalisé un bénéfice au quatrième trimestre 2016 de 1,07 milliard de dollars. Le bénéfice par action ressort à 1,68 dollar, contre 1,15 dollar l'an dernier. Hors éléments exceptionnels, il s'est élevé à 1,31 dollar par action contre un consensus Zacks de 1,30 dollar. Sur la période, la société de conseil a enregistré des revenus de 8,49 milliards de dollars contre un consensus de 8,41 milliards.

CONAGRA FOODS

ConAgra Foods a réalisé un bénéfice net au premier trimestre (clos fin août) de 186,2 millions de dollars, contre une perte de 1,15 milliard de dollars en 2015. Le bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, a atteint 61 cents par action alors que les analystes interrogés par Zacks tablaient sur 48 cents. L'entreprise américaine agroalimentaire a enregistré 2,67 milliards de dollars de revenus sur la période contre un consensus de 2,74 milliards.

MCDONALD'S

McDonald's a annoncé le versement d'un dividende trimestriel de 94 cents par action, en hausse de 6% par rapport au trimestre précédent. Sur l'année, le groupe va verser à ses actionnaires 3,76 dollars par titre détenu. McDonald's conclut aussi cette année son programme sur trois ans de rémunération des actionnaires : la chaine de fast-food aura rendu 30 milliards de dollars à ses parties prenantes. D'ici la fin de l'année, il lui reste 4 milliards à reverser pour y parvenir.

PEPSICO

Pepsico a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions annuelles. Le géant américain des sodas a réalisé un bénéfice net de 1,4 dollar par action au troisième trimestre de son exercice 2016, en hausse de 4%. Les analystes tablaient en moyenne sur un BPA de 1,32 dollar. Le chiffre d'affaires a reculé de 2% à 16,03 milliards contre un consensus de 15,83 milliards. En organique, la croissance est ressortie à +4,2%.

PIER 1 IMPORTS

Pier 1 Imports a abaissé ses prévisions de résultats annuels, anticipant désormais une baisse de ses ventes à magasins comparables comprise entre 2 et 4% et un bénéfice par action ajusté compris entre 24 et 32 cents. La précédente "guidance" du groupe d'ameublement était d'une évolution des ventes en comparable dans une fourchette de +1/-1% et d'un bénéfice par action compris entre 32 et 40 cents. Pour le troisième trimestre, Pier 1 Imports prévoit une baisse de 1 à 3% de ses ventes en comparable et un bénéfice par titre ajusté de 9 à 15 cents.

VIACOM

Viacom a reçu de sa maison-mère, National Amusements, une lettre lui demandant d'explorer la possibilité d'un rapprochement avec un autre actif de la société, CBS. National Amusements précise qu'elle refuserait tout autre projet de rachat par une tierce partie qui diluerait sa participation de contrôle dans Viacom. National Amusements détient 80% des droits de vote de Viacom et CBS et 10% du capital de Viacom.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant