Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Léger repli attendu, Wal-Mart devrait se distinguer

le
0

(AOF) - Les marchés américains sont attendus proches de l’équilibre, mais avec un biais négatif. Après avoir inscrit ces derniers jours de nouveaux records, l’heure est à la pause à Wall Street. Hier, les minutes de la Fed ont montré la division de ses membres sur l’opportunité de relever les taux d’intérêt. Côté valeurs, la distribution sera de nouveau à l’honneur après le relèvement des objectifs de Wal-Mart. Trente minutes avant les premières cotations, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite s’effritent 0,10% à 2 177,50 points et 0,11% à 4 798,75 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en légère hausse après la publication du dernier compte rendu du comité de politique monétaire de la Fed. Ces minutes ont montré que les membres de la Banque centrale américaine étaient divisés sur la nécessite de resserrer la politique monétaire à court terme. Les indices avaient été auparavant sous la pression de Cisco en raison de rumeurs d'importantes suppressions de postes et de la distribution, plusieurs sociétés ayant déçu dont Target. Le Dow Jones a gagné 0,12% à 18 573,94 points et le Nasdaq Composite s'est adjugé 0,03% à 5 228,66 points.

Les chiffres macroéconomiques

L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti à 2 en août, un chiffre en ligne avec les attentes. Il a progressé par rapport à juillet où il s’élevait à -2,9.

262 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière aux Etats-Unis, un chiffre inférieur au consensus Reuters de 265 000. Elles s’élevaient à 266 000 la semaine précédente.

L'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour juillet sera dévoilé à 16 heures.

Les valeurs à suivre

NETAPP

NetApp a enregistré un bénéfice net de 64 millions de dollars au premier trimestre 2017 clos fin juillet, à comparer avec une perte de 30 millions un an plus tôt. Son bénéfice par action s'est élevé à 23 cents en données publiées et à 46 cents une fois ajusté des éléments exceptionnels. Les revenus de la société technologique ont reculé de leur côté de 3% à 1,29 milliard de dollars. Les analystes de Zacks Investment Research anticipaient un bénéfice par action ajusté de 36 cents pour 1,26 milliard de dollars de chiffre d'affaires.

WALMART

WalMart a relevé sa prévision de bénéfice par action ajusté annuel (son exercice 2017 court jusqu'à fin janvier) de 4-4,30 à 4,15-4,35 dollars. Pour le seul troisième trimestre, le premier distributeur mondial anticipe un bénéfice par action compris entre 90 cents et 1 dollar. Au deuxième trimestre, le groupe a enregistré un bénéfice net de 3,77 milliards de dollars, en hausse de 8,6%, soit 1,21 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,07 dollar, dépassant de cinq cents le consensus Bloomberg.

CISCO

Cisco a finalement annoncé la suppression de 5 500 postes, soit 7% de ses effectifs à l’occasion de la publication de ses résultats du quatrième trimestre, clos fin juillet. Hier, le site Internet CRN avait évoqué entre 9 000 et 14 000 emplois supprimés. Ces mesures seront mises en place dès ce trimestre et devraient se traduire par des charges totales avant impôts qui pourraient atteindre 700 millions de dollars, dont de 325 à 400 de dollars entre août et octobre, a précisé l’équipementier de réseaux.

APPLE

Les ventes mondiales de smartphones ont augmenté de 4,3% au deuxième trimestre pour atteindre 344 millions d'unités, a annoncé le bureau d'études Gartner. Tous les marchés matures, à l’exception du Japon, ont enregistré un ralentissement de la demande, ce qui se traduit par un recul de 4,9% des ventes. A contrario, les marchés des régions émergentes, à l’exception de l’Amérique latine, étaient en croissance. Les ventes y ont progressé de 9,9%.

JCPENNEY

JCPenney a détaillé lors d'une journée investisseurs un plan stratégique qui doit lui permettre d'atteindre un bénéfice par action compris entre 1,40 et 1,55 dollar d'ici 2019 et une croissance annuelle de ses ventes à magasins comparables de 3% entre 2017 et 2019. En 2015, le distributeur a enregistré une perte par action de 1,68 dollar pour des ventes à magasins comparables en croissance de 4,5%. Pour y parvenir, JCPenney prévoit notamment d'investir dans la distribution omnicanale - en ligne et physique - et d'améliorer son offre de produits.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant