Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Léger repli attendu entre Trump et Fed

le
0

(AOF) - Wall Street devrait ouvrir sur une note de faiblesse. L’épée de Damoclès d’une victoire de Donald Trump la semaine prochaine lors de l’élection présidentielle pénalise toujours les marchés. Si la Fed devrait laisser ce soir ses taux inchangés, les investisseurs seront attentifs à un éventuel signal sur une hausse en décembre. Cette menace fait passer à l’arrière-plan l’actualité microéconomique, notamment le rachat de Brocade par Broadcom. A quelques minutes des premières transactions, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite perdent 0,24% à 2 098,75 pts et 0,11% à 4 752, pts.

Hier à Wall Street

En hausse à l'ouverture, Wall Street est rapidement reparti dans le rouge. La prudence a été de mise alors que débutait la réunion de politique monétaire de la Fed. Elle s'achève ce soir. Le marché table sur un statu quo sur les taux mais l'institution devrait préparer le terrain à un relèvement en décembre. Par ailleurs, Trump est repassé devant Clinton dans un sondage, ce qui peut inquiéter les investisseurs. Ces derniers n'ont guère réagi à la publication d'indices PMI manufacturier encourageants. Le Dow Jones a cédé 0,58%, à 18 037,10 points. Le Nasdaq a perdu 0,69% à 5 153,58 points.

Les chiffres macroéconomiques

En octobre, 147 000 emplois ont été créés dans le secteur privé américain selon l'enquête ADP contre un consensus de 165 000. Le mois précédent, le nombre d'emplois avait atteint 202 000 (révisé de 154 000).

La décision de politique monétaire de la Réserve fédérale est attendue à 19h.

Les valeurs à suivre

ALIBABA

Le géant chinois du e-commerce Alibaba est attendu en hausse à Wall Street à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre clos fin septembre, son bénéfice net a bien chuté de 69% à 1,061 milliard de dollars, soit 45 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est cependant ressorti à 79 cents, dépassant ainsi le consensus Zacks Investment de 70 cents. Ses revenus ont bondi de 55% à 5,142 milliards de dollars contre un consensus de 5,11 milliards. Le groupe revendique 450 millions d’utilisateurs mensuels en Chine dans ses activités d’e-commerce.

ALLERGAN

Allergan a presque triplé son bénéfice net du troisième trimestre à 15,22 milliards de dollars, soit 38,58 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe pharmaceutique s'est élevé à 3,32 dollars, en repli de 2,6% alors que le consensus était de 3,57 dollars. Les revenus trimestriels d'Allergan ont progressé de leur côté de 4,4% à 3,62 milliards de dollars alors que les analystes anticipaient 3,7 milliards.

BROADCOM/BROCADE

Broadcom a annoncé l’acquisition du fabricant de systèmes de communication pour les réseaux de stockage, Brocade, pour 5,5 milliards de dollars, auxquels il faut rajouter 0,4 milliard de dettes. Le fabricant de semi-conducteurs propose 12,75 dollars par action en numéraire, soit une prime de 13% par rapport au cours de clôture de mardi. Une fois la transaction finalisée, ce qui est attendu au second semestre de l’exercice fiscal 2017 (débuté le 31 octobre), elle aura un impact relutif sur le bénéfice par action et le free cash flow corrigés des éléments exceptionnels.

ELECTRONIC ARTS

Electronic Arts a publié des résultats meilleurs que prévu et relevé ses objectifs annuels. Au deuxième trimestre, clos fin septembre, l'éditeur de jeux vidéo a enregistré une perte nette de 38 millions de dollars, soit 13 cents par action, comparée à une perte de 140 millions de dollars, ou 45 cents, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 53 cents, supérieur de 10 cents au consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires a augmenté d'un peu plus de 10% à 898 millions de dollars.

ESTEE LAUDER

Estee Lauder a réalisé au premier trimestre de son exercice fiscal 2017 un bénéfice net de 294 millions de dollars, ou 79 cents par action, contre 309 millions, ou 82 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 84 cents contre un consensus de 80 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 1% à 2,87 milliards. Les analystes tablaient sur 2,89 milliards. Pour le trimestre en cours, le groupe de cosmétiques cible un BPA compris entre 1,10 et 1,15 dollar. Or, le marché vise 1,31 dollar.

PFIZER

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Pfizer. Pénalisé hier en Bourse par des résultats trimestriels décevants, le groupe pharmaceutique américain a annoncé ce matin une bonne nouvelle. La Chine a autorisé la commercialisation de son vaccin vedette, le Prevenar 13. Ce vaccin est administré aux enfants pour les protéger des maladies pneumococciques, des infections graves qui peuvent se traduire par une pneumonie, une méningite et une septicémie. Les revenus globaux de la famille du Prevenar ont atteint 6,2 milliards de dollars en 2015, en hausse de 40%.

TIME WARNER

Comme il l'avait déjà fait début août lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre, Time Warner a relevé aujourd'hui ses perspectives annuelles. Le groupe de médias, objet d'une offre de rachat d'AT&T, vise désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 5,73 et 5,83 dollars contre une précédente fourchette de 5,35-5,45 dollars. Time Warner a fait cette mise à jour après avoir délivré des résultats supérieurs aux attentes au titre du troisième trimestre.

VALEANT

Valeant a confirmé des informations de presse selon lesquelles il étudierait d'éventuelles cessions d'actifs dans son activité Gastroentérologie. Tout ou partie de sa filiale Salix - et même des actifs en dehors de ce périmètre - pourrait ainsi être vendu. Des discussions sont en cours mais il n'est pas sûr qu'elles aboutissent, a précisé le groupe pharmaceutique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant