Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Léger rebond attendu, Facebook en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés américains devraient rebondir légèrement après avoir été déçus par la Fed hier. Ils devraient bénéficier de la poursuite des cours du pétrole, le WTI s’adjugeant plus de 3% et repassant au-dessus des 33 dollars. De nombreuses sociétés américaines ont par ailleurs dévoilé leurs comptes trimestriels et parmi celles-ci, Facebook et Caterpillar devraient se distinguer à la hausse. Les données économiques étaient, elles, mitigées. A quelques minutes des premiers échanges, les futures sur le S&P 500 gagnent 0,37% et ceux sur le Nasdaq de 0,84%.

Hier à Wall Street

Face aux publications décevantes des poids lourds de la cote américaine Boeing et Apple, le rebond du pétrole n'a pas été jugé suffisant pour empêcher une nouvelle baisse de Wall Street. Ce dernier a pourtant retrouvé quelques couleurs après les stocks hebdomadaires américains. Comme attendu, la Fed a laissé ses taux inchangés rappelant qu'elle surveillait l'évolution des marchés mondiaux et l'impact sur les Etats-Unis. Le Dow Jones a perdu 1,38% à 15 944,46 points et le S&P a cédé 1,09% à 1 882,95 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les commandes de biens durables ont chuté de 5,1% en décembre alors qu’elles étaient attendues en repli de 0,6% selon le consensus Reuters. Hors transport, elles ont baissé de 1,2% contre -0,1% anticipé.

Les inscriptions au chômage se sont élevées à 278 000 au cours de la semaine du 23 janvier, contre un consensus Reuters de 282 000 et 294 000 la semaine précédente.

Les promesses de ventes immobilières en décembre seront publiées à 16 heures.

Les valeurs à suivre

BRISTOL-MYERS SQUIBB

Bristol-Myers Squibb a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, soutenus par la hausse des ventes pour ses traitements contre le cancer. Le groupe pharmaceutique américain a accusé au quatrième trimestre une perte de 138 millions de dollars, ou 8 cents par action, contre un bénéfice de 13 millions, ou 1 cent par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA s'est établi à 38 cents alors que le marché visait 28 cents, selon Reuters.

CATERPILLAR

Caterpillar a dévoilé des résultats et des prévisions meilleurs que prévu. Le numéro un mondial des engins de terrassement et de matériel minier a essuyé au quatrième trimestre une perte nette de 87 millions de dollars, représentant 15 cents par action, contre un bénéfice net de 757 millions de dollars pour 1,23 dollar par action, un an plus tôt à la même époque. Hors coûts de restructuration, le bénéfice par action s'est élevé à 74 cents, dépassant de 5 cents le consensus Reuters.

EBAY

EBay a publié un bénéfice net en baisse et dévoilé des prévisions décevantes. Au quatrième trimestre, le géant américain des enchères en ligne a réalisé un bénéfice net trimestriel de 477 millions de dollars, soit 39 cents par action, contre 1,02 milliard, soit 82 cents par action, un an auparavant. Le chiffre d'affaires est resté quasi stable à 2,32 milliards de dollars, en ligne avec les attentes. Pour 2016, le site prévoit un bénéfice ajusté situé entre 1,82 et 1,87 dollar par action et un chiffre d'affaires entre 8,5 milliards et 8,8 milliards de dollars.

ELI LILLY

Eli Lilly & Co a publié un bénéfice net trimestriel conforme aux attentes mais un chiffre d'affaires décevant. Au quatrième trimestre, le groupe pharmaceutique américain a réalisé un bénéfice net de 478,4 millions de dollars, ou 45 cents par action, contre 428,5 millions, ou 40 cents par action un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 78 cents, en ligne avec le consensus. Le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 5,375 milliards contre un consensus de 5,325 milliards. Pour 2016, le groupe table sur un BPA hors exceptionnels compris entre 3,45 et 3,55 dollars.

FACEBOOK

Le business model de Facebook tourne à plein régime. Au quatrième trimestre, le numéro un mondial des réseaux sociaux a généré pour la première fois un bénéfice net trimestriel supérieur à 1 milliard de dollars. Il s'est élevé à 1,56 milliard de dollars, multiplié par plus de 2 sur an (701 millions de dollars). Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 79 cents, dépassant de 11 cents le consensus Thomson Reuters.

FORD

Ford a enregistré un bénéfice part du groupe de 1,86 milliard de dollars au quatrième trimestre, à comparer avec une perte nette de 2,5 milliards un an plus tôt, soit 47 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 58 cents, sept cents au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Sur les trois derniers mois de l'exercice, les revenus du constructeur automobile se sont élevés à 40,3 milliards de dollars alors que les analystes attendaient 36,4 milliards de dollars.

MCDONALD'S

McDonald's a annoncé qu'il verserait le 15 mars un dividende de 89 cents au titre de son quatrième trimestre. Sur cette période, la chaîne de restauration rapide a vu ses ventes à surfaces comparables, un indicateur-clé dans le secteur de la distribution et de la restauration, augmenter de 5% alors que les analystes attendaient une croissance de 3,2%. Dans le même temps, McDonald's a enregistré un chiffre d'affaires de 6,34 milliards de dollars, en baisse de 4% (+5% à changes constants).

QUALCOMM

Le spécialiste des puces pour smartphones Qualcomm a dévoilé hier soir des perspectives décevantes. Au deuxième trimestre, il anticipe un bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, compris entre 90 cents et 1 dollar pour des ventes de 4,9 à 5,7 milliards de dollars. Le consensus Reuters est de respectivement 1,01 dollar et 5,68 milliards de dollars. Cette prévision est un nouveau signe du ralentissement du marché des smartphones.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant