Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Le pétrole va peser sur les marchés américains

le
0

(AOF) - Les marchés actions sont attendus en baisse dans le sillage du pétrole (le baril de WTI perd -0,97% à 45,98 dollars et le baril de Brent -1,15% à 47,36 dollars). Au chapitre des valeurs, JCPenney ne rassure pas sur sa publication trimestrielle, les ventes du groupe ont baissé de 1,6% tout comme la chaîne de magasins Nordstrom qui a vu son bénéfice fondre au premier trimestre. A quelques minutes des premières transactions, les futures sur S&P500 et Nasdaq perdent respectivement 0,12% à 2 056,25 pts et 0,05% à 4 332,25 pts.

 Hier à Wall Street

En baisse à la mi-séance, les marchés actions américains ont finalement terminé proches de l'équilibre. Les investisseurs ont été rassuré par la rebond des cours du brut. L'actualité sur le plan des entreprises a été riche. Monsanto a fait l'objet de spéculations sur un possible rachat par Bayer ou BASF, tandis que le distributeur Kohl's Corp a déçu sur ses résultats. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,05% à 17 720,50 points tandis que le Nasdaq Composite a perdu 0,49% à 4 737,33 points

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les prix à la production ont augmenté de 0,2% en avril contre un consensus de +0,3% après -0,1% en mars 2016.

Les ventes au détail ont progressé de 1,3% aux Etats-Unis en avril après une baisse de 0,3% le mois dernier. Les économistes attendaient une hausse de 0,8%. Les ventes au détail hors automobile et essence sont en hausse de 0,6% et seulement hors automobile, elles augmentent de 0,8% contre un consensus de 0,5% après +0,4% (révisé de +0,2%). Les prix des importations, hors pétrole, ont progressé de 0,1% en avril après avoir reculé de 0,1% en mars.

A 16h00, seront publiés les stocks des entreprises de mars suivis de la première estimation de l'indice de confiance du Michigan de mai.

Les valeurs à suivre

APPLE

Apple a réalisé un investissement d'un milliard de dollars dans l'application chinoise de réservation de véhicules avec chauffeur, Didi Chuxing, concurrente d'Uber. La firme américaine deviendra un investisseur stratégique en compagnie de la société d'e-commerce Alibaba Group et du groupe de divertissement Tencent.

JCPENNEY

Pas sûr que la publication trimestrielle de JCPenney rassure les investisseurs concernant le secteur de la distribution aux Etats-Unis. Au premier trimestre, les ventes du groupe ont baissé de 1,6% à 2,8 milliards de dollars, et de 0,4% à magasins comparables. Les analystes de FactSet anticipaient une croissance à magasins comparables de 3,2% à 2,92 milliards de dollars. En dépit de ce recul des ventes, JCPenney est parvenu à diviser par près de deux sa perte nette à -68 millions de dollars, soit -22 cents par action. Hors éléments exceptionnels, la perte par action est ressortie à 32 cents.

NORDSTROM

Nordstrom a vu son bénéfice fondre à 48 millions de dollars au premier trimestre, contre 128 millions un an plus tôt, soit 26 cents par action. Le distributeur rate ainsi largement le consensus Zacks Investment Research qui donnait le bénéfice par action à 45 cents. Dans le même temps, le chiffre d'affaires de Nordstrom a augmenté de 1% à 3,25 milliards de dollars. Le consensus était de 3,29 milliards. Les seules ventes du distributeur ont baissé de 1,7% à magasins comparables (+2,5% à périmètre courant) à 3,19 milliards de dollars.

NVIDIA

Le fabricant de processeurs graphiques Nvidia est attendu en forte hausse à la faveur de résultats et perspectives meilleurs que prévu. Au premier trimestre, clos le 1er mai, le groupe a vu son bénéfice net bondir de 46% à 196 millions de dollars, soit 33 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 46 cents, ce qui est supérieur de 15 cents au consensus FactSet. Son chiffre d'affaires a augmenté de 13% à 1,3 milliard de dollars, soit supérieur aux attentes du marché : 1,26 milliard.

SHAKE SHACK

Shake Shack a renoué avec les bénéfices au premier trimestre à 1,46 million, à comparer avec une perte de 12,6 millions un an plus tôt, soit un bénéfice par action de 7 cents. Ajusté des éléments exceptionnels, ce dernier s'élève à 8 cents, soit deux cents de mieux qu'attendu. Les revenus de la chaine de burgers ont augmenté de leur côté de 43,3% à 54,2 millions de dollars. A surfaces comparables, la croissance s'est établie à 9,9%. Les analystes de Zacks Investment Research attendaient 52,5 millions de dollars de chiffre d'affaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant