Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Le Brexin gagne du terrain, les marchés actions aussi

le
0

(AOF) - Les marchés actions sont attendus en hausse, rassurés par les nouveaux sondages qui révèlent une progression de votes partisans au maintien du Royaume-Uni dans l'Union Européenne. Autre facteur de soutien, la remontée des cours du pétrole : le baril de Brent gagne 2,11% à 50,29 dollars et le baril de WTI s'adjuge 1,47% à 48,99 dollars. Côté valeurs, Boeing serait en passe de signer plusieurs contrats en Iran et en Russie. A 30 minutes des premières transactions, les futures sur le S&P 500 et Nasdaq gagnent respectivement 1,31% à 2 086 pts et 1,32% à 4 417 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés actions américains ont terminé en baisse vendredi après des indicateurs immobiliers contrastés en mai. Les investisseurs jouent la prudence dans l'attente des résultats du référendum concernant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le repli de plus de 2% de l'action Apple après des rumeurs sur une éventuelle suspension des ventes de l'Iphone 6 en Chine pour une raison de propriété intellectuelle. Revlon a par ailleurs annoncé une OPA amicale sur Elizabeth Arden. Dow Jones a cédé 0,33% à 17 675,16 points (-1,1% sur la semaine). Le Nasdaq a perdu 0,92% à 4 800,343 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune statistique n'est attendue ce jour.

Les valeurs à suivre

BOEING

L'avionneur américain Boeing devrait prochainement conclure un accord de 4 milliards de dollars avec la société russe de fret aérien AirBridgeCargo Airlines pour convertir un engagement de dix commandes de 747-8 cargo en un achat ferme. Selon l'agence Bloomberg, l'accord pourrait être annoncé au salon aéronautique de Farnborough en Angleterre le mois prochain, citant des sources proches du dossier. De plus, le directeur de l'aviation civile iranienne a indiqué qu'un accord avait été trouvé avec Boeing pour l'achat de 100 avions, selon Reuters.

FEDEX

FedEx s'est félicité de la fin des poursuites annoncée par le Département américain de la justice alors que ce dernier accusait la firme de livrer des médicaments vendus illégalement en ligne. FedEx risquait au total des pénalités de 1,6 milliard de dollars au pénal dans cette affaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant