Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - L'embellie se prolonge

le
0

(AOF) - La hausse devrait se poursuivre en début de séance à Wall Street, permettant à l'indice S&P500, le préféré des gérants, de décrocher de nouveaux records. Les investisseurs sont rassurés par les bons chiffres de l'emploi de juin dévoilés vendredi dernier. Au chapitre des valeurs, Alcoa a ouvert le bal des publications trimestrielles avec des résultats supérieurs aux attentes. Boeing continue d'aligner les commandes à Farnborough tandis que Tesla est sous le coup d'une enquête de la SEC. A 15h, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 gagnent 0,48% à 2 140,50 points et 0,55% à 4 574,50 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en hausse, comme les autres bourses mondiales. Les bons chiffres de l'emploi ont continué à rassurer les investisseurs qui espèrent par ailleurs un assouplissement monétaire de la banque d'Angleterre jeudi prochain. Ces bonnes nouvelles ont permis à l'indice S&P500 d’afficher un nouveau plus haut historique. Côté valeurs, Boeing a été à l'honneur au salon aéronautique de Farnborough et Tesla a annoncé un "plan secret" pour cette semaine. A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,44% à 18 226,93 pts et le Nasdaq grimpe de 0,64% à 4 988,64 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs se contenteront des stocks des grossistes à 16 heures.

Les valeurs à suivre

ABBOTT LABORATORIES

En cours de rachat par Abbott Laboratories, St. Jude Medical, société mondiale de dispositifs médicaux, a annoncé l'approbation par la FDA et le lancement du logiciel CRT SyncAV, conçu pour exploiter la technologie de stimulation MultiPoint (MultiPoint Pacing technology, MPP) première sur le marché de la société, et optimiser le portefeuille complet de traitement de resynchronisation cardiaque (cardiac resynchronization therapy, CRT) de St. Jude Medical.

ALCOA

Le fabricant américain d'aluminium Alcoa a ouvert le bal des publications de résultats trimestriels aux Etats-Unis sans fausse note. Pénalisé par la baisse des prix de l'aluminium et par la réduction de ses capacités de production, le groupe, qui a longtemps été considéré comme un bon thermomètre de l'activité industrielle aux Etats-Unis en raison de le diversité de ses clients, a vu son chiffre d'affaires baisser de 9% à 5,3 milliards de dollars au deuxième trimestre clos fin juin. Mais les analystes tablaient sur un repli plus marqué à 5,2 milliards.

BOEING

Boeing a enregistré une commande du loueur d'avions Air Lease Corporation de six 737 8S MAX lors du salon aéronautique de Farnborough. La commande est évaluée à 660 millions de dollars au prix catalogue. Le chinois Kunming Airlines a également signé un protocole d'accord avec l'américain pour l'achat de 10 737 MAX 7. Enfin, l'avionneur et le groupe de voyage allemand TUI, ont finalisé une commande de 10 737 MAX 8s et un 787-9 Dreamliner, évaluée à 1,4 milliard de dollars au prix catalogue.

EXPEDIA

L'Autorité de la concurrence française a annoncé qu'elle procèderait d'ici au 1er janvier 2017 à une évaluation de l'efficacité des engagements pris par Booking.com concernant la modification des clauses de parité figurant dans les contrats conclus avec les hôtels présents sur la plateforme qui restreignaient leur liberté en matière commerciale et tarifaire en leur interdisant de pratiquer des prix de nuitées plus bas sur les autres canaux de distribution des hôtels.

SEAGATE

Le fabricant de disques durs Seagate Technology est attendu en forte hausse à Wall Street après avoir annoncé des revenus supérieurs aux attentes et des suppressions de postes supplémentaires. Au quatrième trimestre, clos le 1er juillet, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2,65 milliards de dollars et une marge brute, hors éléments exceptionnels, de 25,8%, contre respectivement 2,3 milliards et 23% un an plus tôt, selon des données préliminaires. Le consensus Reuters s’élevait à 2,33 milliards de dollars. Seagate a livré 37 millions de disques durs.

STARBUCKS

Les clients de Starbucks aux Etats-Unis devraient constater une hausse d'environ 1% de leur ticket de caisse à partir d'aujourd'hui. La chaine de cafés a effectivement annoncé une hausse de 10 à 30 cents des prix de ses cafés, expressos et thés. "Notre politique de prix est constamment réévaluée produit par produit et marché par marché pour équilibrer les besoins du business tout en procurant de la valeur ajoutée à nos clients fidèles", indique Starbucks. Le groupe précise que 65% de ses prix n'ont pas bougé lors de cette révision.

UNITED CONTINENTAL

United Airlines anticipe une baisse comprise entre 6,50 et 6,75% de son chiffre d'affaires par passager au deuxième trimestre 2016. Le repli devrait donc être moindre qu'attendu initialement : la compagnie avait prévu une baisse de 7,5%. United Airlines a notamment enregistré un trafic international plus important que prévu et accueilli une clientèle d'affaires plus nombreuse pendant la dernière semaine de juin. La compagnie a fait état d'une hausse de 1,4% de son trafic global le mois dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant