Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse en vue, grâce à l'emploi américain et au pétrole

le
0

(AOF) - La spéculation sur une hausse des taux de la Fed prochainement s'amenuise après le rapport sur l'emploi américain qui a révélé moins de créations de postes que prévu et un taux de chômage en ligne avec les attentes au mois d'août. Wall Street devrait donc ouvrir dans le vert d'autant que les cours du pétrole soutiennent cette future tendance : le baril de WTI grimpe de 1,52% à 46,14 dollars. A environ trente minutes des premiers échanges, les futures sur S&P500 et Nasdaq gagnent respectivement 0,23% à 2 172,25 points et 0,39% à 4 796 points.

Hier à Wall Street

En baisse une bonne partie de la séance, les marchés américains se sont finalement retournés à la hausse. Les investisseurs ont pris acte de la contraction inattendue de l'activité manufacturière aux Etats-Unis en août. L'ISM est tombé à 49,4, sous le seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité. Wall Street attend vendredi la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain. Au chapitre des valeurs, les prévisions décevantes de Salesforce ont été sanctionnées. Le Dow Jones a gagné 0,10% à 18 419,30 points. Le Nasdaq Composite a progressé de 0,27 à 5 227,21 points.

Les chiffres macroéconomiques

Le déficit de la balance commerciale américaine s'est amélioré à 39,47 milliards de dollars en juillet. Le mois précédent, il s'était établi à -44,7 (révisé de 44,5 milliards de dollars). Les économistes tablaient sur un déficit de 42,7 milliards de dollars.

En août, les créations d'emplois aux Etats-Unis ont atteint 151 000 après 275 000 le mois précédent (chiffre révisé de 255 000). Le chiffre de juin a été révisé de 292 à 271 000. Les économistes tablaient pour août sur 180 000. De son côté, le taux de chômage est ressorti conforme aux attentes sur la période, après 4,9% en juillet.

Les commandes à l'industrie en juillet seront dévoilées à 16h.

Les valeurs à suivre

CATERPILLAR

Caterpillar a annoncé qu'elle envisage d'allouer les volumes produits dans l'usine de Gosselies, en Belgique, à d'autres centres de production en France (Grenoble) et en dehors de l'Europe. L'usine de Gosselies fabrique essentiellement des engins de chantier. Une procédure d'information et de consultation a été entamée et pourrait aboutir à un licenciement collectif et à la fermeture du site de Gosselies. Cette annonce est liée au plan mondial de restructuration et de réduction des coûts annoncé par Caterpillar en septembre 2015.

GAP

Gap a fait état d'une baisse de 2% de ses ventes d'août à 1,17 milliard de dollars. A magasins comparables, elles ont reculé de 3%. Par marque, Gap Global a enregistré un repli de ses ventes à magasins comparables de 5%, Banana Republic de 10% alors que Old Navy a vu ses ventes progresser de 1%.

HARLEY DAVIDSON

Le célèbre fabricant de moto Harley Davidson a annoncé son intention de réduire ses effectifs de 200 personnes cet automne. En juillet, le concurrent de Kawasaki avait réduit sa prévision de ventes pour 2016, visant entre 264 000 à 269 000 livraisons contre de 269 000 à 274 000 livraisons auparavant.

LULULEMON ATHLETICA

Lululemon Athletica a relevé ses perspectives annuelles, visant désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 2,07 et 2,15 dollars pour un chiffre d'affaires de 2,325 à 2,350 milliards. Sa précédente estimation donnait un bénéfice par action ajusté annuel de 2,05 à 2,15 dollars et un chiffre d'affaires de 2,305 à 2,345 milliards. Le consensus est de 2,14 dollars par action et 2,34 milliards de dollars de revenus.

MERCK & CO

Merck & Co a confirmé arrêter de développer son traitement expérimental contre l'ostéoporose après la publication d'une analyse indépendante confirmant qu'il augmentait le risque d'attaque. Le médicament, l'odanacatib, réduit le risque de fracture lié à l'ostéoporose, mais accroît le risque d'attaque pour les femmes en état de ménopause avancée.

MCDONALD'S

McDonald's pourrait recevoir les candidatures de deux consortiums pour ses activités en Chine et à Hong Kong. Selon Reuters, les fonds américains Carlyle et TPG Capital se sont, chacun de leur côté, associés à une société publique chinoise pour déposer une offre sur ces actifs, évaluée entre deux et trois milliards de dollars. Carlyle forme équipe avec le conglomérat chinois Citic et TPG s'est rapproché de Beijing Capital Agribusiness Group afin de présenter chacun une offre contraignante avant la date limite fixée à mi-septembre, complète l'agence.

SMITH AND WESSON

Smith & Wesson a plus que doublé son bénéfice net au premier trimestre, clos fin juillet, à 32,6 millions de dollars, soit 57 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du fabricant d'armes s'est élevé à 62 cents, soit 9 cents de plus que le consensus. Les ventes trimestrielles de Smith & Wesson ont bondi de leur côté de 40,1% à 207 millions de dollars. Les analystes les attendaient à 196,7 millions.

VERIFONE

Verifone devrait nettement reculer à Wall Street après avoir lancé son deuxième profit warning en trois mois. Le spécialiste des technologies de paiement électronique sécurisé anticipe désormais un bénéfice par action ajusté de 1,64 à 1,65 dollar contre 1,85 dollar auparavant. Le chiffre d'affaires est attendu à 2 milliards de dollars, à comparer avec 2,1 milliards de dollars précédemment. Le marché visait 1,85 dollar et 2,1 milliards de dollars.

VERIZON

L'opérateur télécoms Verizon a annoncé le départ prochain à la retraite - à la fin de l'année - de son directeur financier Fran Shammo après 27 ans de service. Le groupe a déjà nommé son successeur, en la personne de Matt Ellis, actuellement vice-président et directeur financier en charge de la division sans-fil de Verizon.

YUM! BRANDS

Yum! Brands a annoncé être entré en négociations exclusives avec Primavera Capital et Ant Financial Services, un fonds chinois de private-equity et un fournisseur de services financiers en ligne qui opère notamment la plateforme de paiement Alipay, pour qu'ils investissent 460 millions de dollars dans Yum! China. La maison-mère de KFC est en train de se séparer de sa filiale chinoise dont la cotation commencera le 1er novembre. Dans le cadre de cette transaction, le fondateur de Primavera Fred Hu deviendra président non-exécutif du Conseil d'administration de Yum! China.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant