Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse en vue

le
0

(AOF) - Les marchés actions devraient afficher leur optimisme après la confirmation du FBI qu'il ne poursuivra pas Hillary Clinton dans l'affaire des mails. Les derniers sondages se révèlent en faveur de la candidate démocrate. Le deuxième facteur qui devrait confirmer la tendance positive des marchés est la hausse du pétrole avec un baril de WTI qui grimpe de 1,16% à 44,64 dollars. Côté publication, Berkshire a réalisé un bénéfice net en repli mais toujours solide au troisième trimestre. Vers 15h, les futures sur S&P et Nasdaq gagnent 1,43% à 2 109,75 pts et 1,59% à 4 731,75 points.

Vendredi à Wall Street

Le miracle n'a pas eu lieu vendredi à Wall Street : malgré une tentative de rebond en début de séance, les indices ont encore baissé. Ils ont ainsi passé toute la semaine dans le rouge et en sont même à la neuvième séance consécutive de repli (pour le Nasdaq et le S&P). Si les chiffres de l'emploi, jugés solides, ont donc d'abord encouragé quelques rachats à bon compte, ils n'ont pas été suffisants pour contrer entièrement l'incertitude liée à la présidentielle américaine. Le Dow Jones a perdu 0,24% à 17 888,28 points (-1,40% en 5 jours) et le S&P 500 a cédé 0,17% à 2 085,18 points (-1,93%).

Les chiffres macroéconomiques

Aucune actualité n'est attendue ce jour.

Les valeurs à suivre

BERKSHIRE HATHAWAY

Berkshire Hathaway a accusé une baisse de 24% de son bénéfice net trimestriel à 7,2 milliards de dollars, soit 4 379 dollars par action de catégorie A, contre 9,43 milliards (5 737 dollars/action) un an auparavant. Le troisième trimestre 2015 avait été dopé par un bénéfice exceptionnel de 4,4 milliards lié à la participation du groupe dans Kraft Heinz. Le bénéfice d'exploitation du conglomérat de Warren Buffett a progressé de 7% à 4,85 milliards de dollars (2 951 dollars/action). Les analystes tablaient sur 3 058 dollars par action, selon Thomson Reuters.

CENTURYLINK

L'entreprise américaine de télécommunications CenturyLink Inc va vendre ses centres de données et d'hébergements à un groupe de fonds pour 2,15 milliards de dollars en espèces et une participation minoritaire de 150 millions de dollars. CenturyLink a déclaré qu'il utiliserait le produit net de la vente pour financer en partie l'acquisition de Level 3 Communications, annoncée le mois dernier, pour 24 milliards de dollars.

CHIPOTLE MEXICAN GRILL

Chipotle Mexican Grill et l'investisseur activiste William Ackman ont signé un accord de confidentialité, a révélé Reuters. Pour l'agence de presse, ce pacte pourrait permettre à Ackmann d'imposer en douceur des changements au sein du groupe de restauration rapide. Début septembre, l'investisseur activiste, via sa société Pershing Square, était entré au capital de Chipotle à hauteur de 9,9%, alors que le titre peinait à se relever du scandale sanitaire qui l'a frappé à l'automne 2015.

FERRARI

Ferrari a relevé ses objectifs 2016 après avoir enregistré un bénéfice au troisième trimestre de 126,1 millions de dollars en hausse de 10%. L'Ebitda ajusté est ressorti à 234 millions d'euros sur la période juillet-septembre, contre un consensus Reuters de 211 millions d'euros. Les ventes nettes du fabricant de voitures de luxe ont progressé de 8% à 783 millions d'euros, contre 763 millions attendus. Pour cette année, le groupe automobile prévoit désormais un Ebitda avoisinnant les 850 millions d'euros contre au moins 800 millions précédemment.

LENDINGCLUB

LendingClub a accusé une perte de 36,5 millions de dollars au troisième trimestre. Hors éléments exceptionnels, la perte est ressortie à 4 cents par action contre un consensus de -6 cents. Le site de crédit entre particuliers a enregistré un chiffre d'affaires de 112,6 millions de dollars contre un consensus de 100,8 millions de dollars. Pour le trimestre en cours se terminant en décembre, LendingClub prévoit des revenus compris entre 116 à 123 millions de dollars.

ORACLE

Plus de la moitié des actionnaires de NetSuite ont donné leur accord au rachat de leur groupe par Oracle. Ce dernier peut ainsi finaliser cette opération contestée par le deuxième actionnaire de sa cible. En juillet dernier, le numéro un mondial des bases de données, Oracle, avait annoncé le rachat de NetSuite pour 9,3 milliards de dollars en numéraire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant