Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse attendue entre effet "Trump" et effet "Buffett"

le
0

(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir en hausse, les valeurs pénalisées depuis l’élection de Donald Trump devant faire l’objet d’achats à bon compte. Les futures sur le Nasdaq sont les mieux orientés alors que les valeurs technologiques étaient sous pression ces derniers jours. Le secteur aérien devrait, lui, bénéficier d’un effet Warren Buffett, « l'oracle d'Omaha » ayant investi dans plusieurs compagnies aériennes. Les statistiques de 14h30 ont surpris favorablement. 30 minutes avant l’ouverture, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq gagnent 0,2% à 2 164,75 pts et 0,61% à 4 723,25 pts.

Hier à Wall Street

L'environnement politique post-élection reste propice à la volatilité sur les marchés financiers américains. Les investisseurs restent dans l'expectative alors que Donald Trump commence à constituer l'équipe de la Maison-Blanche. Dans la perspective de ses premières mesures, qui pourraient creuser le déficit et soutenir l'inflation, le dollar a encore progressé, pesant sur les actions. Parallèlement, le cours du pétrole a terminé dans le rouge, aussi pénalisé par la hausse de la production de l'Opep en octobre. Le Dow Jones a gagné 0,11% à 18 868,69 pts et le S&P a cédé 0,01% à 2 164,20 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Les prix des importations ont augmenté de 0,5% en octobre aux Etats-Unis, une progression supérieure au consensus Reuters de +0,4%. Ils avaient augmenté de 0,2% en septembre.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté de 0,8% en octobre alors qu’elles étaient attendues en progression de 0,6% selon le consensus Reuters. Le chiffre de septembre a été relevé de +0,6% à +1%. Hors automobile, elles ont aussi augmenté de 0,8%.

L’indice manufacturier de la Fed de New York est ressorti à 1,5 en novembre, contre un consensus Reuters de -2,5. Il a progressé de 8 points et émerge en territoire positif pour la première fois en quatre mois.

Les stocks des entreprises en septembre seront connus à 16 heures.

Les valeurs à suivre

BERKSHIRE HATHAWAY/COMPAGNIES AERIENNES

La société d’investissement de Warren Buffett, Berkshire Hathaway va investir dans les quatre compagnies ariennes américaines : American Airlines, Delta Air Lines, Southwest Airlines et United Continental. Après avoir mis de côté le secteur aérien trop volatil, Buffett a acheté 21,8 millions d'actions dont 6,3 millions dans Delta et 4,5 millions dans United.

ESTEE LAUDER

Le groupe de cosmétiques Estée Lauder a annoncé un accord pour acquérir la marque de maquillage Too Faced. Le groupe poursuit trois objectifs avec cette opération : viser les jeunes, renforcer la stratégie multi-canale et renforcer son leadership sur le segment en forte croissance du maquillage "prestige". Estée Lauder va verser 1,45 milliard de dollars pour mettre la main sur Too Faced. L'acquisition doit être finalisée d'ici la fin de l'année.

NASDAQ

La plateforme boursière américaine Nasdaq a annoncé la nomination d'Adena Friedman comme PDG à partir du 1er janvier 2017. A la même date, l'ancien directeur général, Bob Greifeld, va devenir président du Conseil d'administration de Nasdaq après le départ de l'actuel titulaire du poste Borje Ekholm. Ce dernier rejoindra ensuite Ericsson dont il a été nommé PDG le 26 octobre.

TEVA

Teva a plus que quadruplé son bénéfice net au troisième trimestre à 412 millions de dollars, soit 35 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe pharmaceutique s'est élevé à 1,31 dollar. Les ventes trimestrielles de Teva ont augmenté de leur côté de 15% à 5,56 milliards de dollars. Les analystes de Zacks Investment Research anticipaient 1,32 dollar par action et 5,9 milliards de dollars de ventes.

HOME DEPOT

Home Depot a relevé sa prévision de bénéfice par action 2016, désormais attendu à 6,33 dollars contre une précédente estimation de 6,31 dollars. C'est la troisième fois de suite que le distributeur spécialisé révise ainsi à la hausse sa prévision. Home Depot a en revanche confirmé que ses ventes 2016 progresseraient de 4,9% environ en données comparables. Au troisième trimestre, le bénéfice net du groupe a progressé de 14,1% à 1,96 milliard de dollars, soit 1,60 dollar par action. Les ventes d'Home Depot ont augmenté de leur côté de 6,1% à 23,2 milliards de dollars, dont +5,5% en comparable.

PIER 1 IMPORTS

A l'occasion de sa participation à une conférence investisseurs donnée par Raymond James, le PDG de Pier 1 Imports a indiqué que ses résultats (ventes en comparable + bénéfice par action ajusté) seraient sans doute dans le haut de sa fourchette de prévision au troisième trimestre. L'enseigne d'ameublement prévoit une baisse de 1 à 3% de ses ventes en comparable et un bénéfice par titre ajusté de 9 à 15 cents. Alex W. Smith a précisé qu'il s'attendait à une amélioration de la tendance de ses ventes au cours du mois de novembre, en dépit de la "disruption" liée à l'élection présidentielle.

NEWELL BRANDS

Avant sa participation à la conférence Morgan Stanley Global Consumer & Retail, Newell Brands a indiqué qu'il y confirmerait ses perspectives 2016 et 2017. Pour cette année, le fabricant d'outils de bricolage anticipe des ventes "core" en croissance de 3,5 à 4% et un bénéfice par action "normalisé" de 2,85 à 2,90 dollars. L'année prochaine, la hausse de son chiffre d'affaires devrait être de 3 à 4% et son bénéfice par action devrait être compris entre 2,85 et 3,05 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant