Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Encore une petite hausse attendue à l'ouverture

le
0

(AOF) - Les marchés américains sont attendus en hausse à l'ouverture, en dépit des nouveaux records inscrits hier par le Nasdaq et le S&P 500. Parmi les soutiens à la tendance attendus aujourd'hui, la baisse du dollar suite aux mauvaises statistiques publiées hier pourrait être en première ligne. De plus, les investisseurs devraient réagir aux nombreuses publications d'entreprises : Ralph Lauren, Walt Disney ou Michael Kors. Enfin, l'hésitation des cours du pétrole devrait influencer les indices. Les futures gagnent 0,10% à 18 484 pts sur le Dow Jones et 0,15% à 4 799 pts sur le Nasdaq.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont enchaîné une nouvelle séance sans grand relief, clôturant tout proches de l'équilibre. En séance toutefois, l'indice élargi S&P500 et l'indice technologique Nasdaq ont inscrit de nouveaux records. Faute d'indicateurs macroéconomiques significatifs et tandis que la saison des publications trimestrielles arrive à son terme, les investisseurs réagissent de plus en plus à l'évolution des cours du pétrole. Ce dernier a hésité toute la journée sur la voie à suivre, pesant sur la tendance. Le Dow Jones a gagné 0,02% à 18 533,05 pts et le S&P500 0,04% à 2 181,74 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune statistique n'est attendue.

Les valeurs à suivre

ELI LILLY

Le groupe pharmaceutique Eli Lilly est attendu en repli à Wall Street après avoir annoncé que les essais de phase III d’un médicament contre le cancer du sein n’avaient pas donné les résultats espérés. Les résultats intermédiaires montrent que les patients traités avec du abemaciclib combiné avec du fulvestrant ont connu une progression de leur maladie dans les 12 mois après le début des soins. L’essai va se poursuivre au premier semestre 2017 et les résultats finaux seront alors communiqués, a précisé le groupe pharmaceutique.

INTEL

Intel a annoncé l'acquisition de la start-up Nervana Systems spécialisée dans l'intelligence artificielle. Le montant de la transaction n'a pas été rendu public. Quelques jours auparavant, Apple s'était emparé de la société Turi qui opère dans le même domaine.

MICHAEL KORS

Le groupe de luxe Michael Kors a présenté des perspectives décevantes. Au deuxième trimestre, il cible un chiffre d'affaires compris entre 1,07 et 1,085 milliard de dollars, plus faible que le consensus FactSet de 1,11 milliard. Le bénéfice par action ajusté devrait être compris entre 84 et 88 cents contre des attentes de marché de 1,03 dollar. Sur l'ensemble de l'exercice 2017, Michael Kors anticipe des revenus stables et des ventes à surface comparable en repli de 5%. Wall Street anticipe pour sa part des revenus en retrait de 1% et une baissé des ventes à surface comparable de 2,1%.

MYLAN

Le groupe pharmaceutique Mylan a dévoilé des ventes un peu courtes. Au deuxième trimestre, le bénéfice net est ressorti à 168,40 millions de dollars, soit 33 cents par action, à comparer avec 167,8 millions de dollars ou 32 cents par action, un an plus tôt. Retraité des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,16 dollar, soit 3 cents de mieux que le consensus. Si ses revenus ont progressé de 8% à 2,56 milliards de dollars, ils sont ressortis sous les attentes de Wall Street : 2,57 milliards de dollars.

RALPH LAUREN

Ralph Lauren a vu ses comptes passer dans le rouge au premier trimestre 2017 clos début juillet avec une perte nette de 22 millions de dollars, à comparer avec un bénéfice de 64 millions un an plus tôt, soit une perte par action de 27 cents. Hors éléments exceptionnels, le groupe de prêt-à-porter a enregistré un bénéfice par action de 1,06 dollar, dépassant le consensus qui le donnait à 89 cents. Les revenus trimestriels de Ralph Lauren ont reculé de leur côté de 4% à 1,51 milliard de dollars alors que les analystes les attendaient à 1,53 milliard.

SUNPOWER

Le fabricant de panneaux solaires SunPower, filiale de Total, se prépare une séance difficile après avoir délivré des perspectives particulièrement dégradées. Ainsi, le groupe anticipe en 2017 une perte nette de 100 à 200 millions de dollars et a abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2016. SunPower vise désormais cette année des revenus ajustés compris entre 3 et 3,2 milliards de dollars contre une précédente fourchette de 3,2 à 3,4 milliards.

WALT DISNEY

Walt Disney a enregistré au troisième trimestre clos début juillet un bénéfice net de 2,6 milliards de dollars (+5%), soit 1,59 dollar par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe de divertissement s'est élevé à 1,62 dollar, dépassant de 1 cent le consensus FactSet. Les revenus trimestriels de Walt Disney ont progressé de leur côté de 9% à 14,28 milliards alors qu'ils étaient attendus à 14,15 milliards. Par ailleurs, la firme a annoncé son entrée au capital du spécialiste du streaming vidéo sportif BAMTech à hauteur de 33%.

WENDY'S

Wendy's a affiné ses objectifs 2016, visant désormais un bénéfice par action annuel compris entre 39 et 40 cents contre une précédente fourchette de 38-40 cents. La chaine de restaurants a également abaissé légèrement sa prévision de croissance des ventes à magasins comparables en Amérique du nord visant désormais une expansion de 1 à 2% environ contre de 3% environ initialement. En revanche, la marge sur ces activités est attendue à 19% contre de 18,5 à 19% précédemment.

YELP

Yelp a enregistré un bénéfice net de 449 000 de dollars au deuxième trimestre, à comparer avec une perte de 1,3 million un an plus tôt, soit 1 cent par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du site internet d'avis de consommateurs s'est élevé à 16 cents alors que les analystes tablaient sur une perte par action de 7 cents. Les revenus trimestriels de Yelp ont bondi de leur côté de 30% à 173,4 millions de dollars, dépassant là encore facilement le consensus qui les donnait à 169,7 millions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant