Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Consolidation en vue

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains devraient consolider après la hausse historique d'hier. Cette tendance baissière devrait être accentuée d'une part par la hausse plus importante que prévu des inscriptions au chômage semaine dernière et d'autre part, par la baisse du pétrole avec un baril de WTI qui cède 0,83% à 47,52 dollars. Côté valeurs, les perspectives de Hewlett Packard Enterprise ont déçu tandis que les ventes de Gamstop restent sous le consensus au troisième trimestre. Vers 15h, les futures sur S&P 500 et Nasdaq perdent 0,12% à 2 197,50 points et 0,2% à 4 865 points.

Hier à Wall Street

C'est historique : le Dow Jones a clôturé hier au-dessus des 19 000 points (+0,35%) ! Depuis l'élection de Donald Trump, les marchés américains sont engagés dans un rally de grande ampleur qui leur fait enchaîner les records. Et tant pis si, comme hier, il arrive que le soutien apporté par les cours du pétrole se dérobe sous le coup de prises de bénéfices. Les opérateurs sont fébriles avant la réunion de l'Opep du 30 novembre. La seule statistique, des reventes de logements supérieures aux attentes en octobre, a aussi soutenu la tendance. Le S&P500 a gagné, lui, 0,22% à 2 202,94 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-unis, les commandes de biens durables ont progressé de 4,8% en octobre, après +0,4% (révisé de -0,1% ) le mois précédent. Les économistes tablaient sur une hausse de 1,1%.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine du 19 novembre aux Etats-Unis sont ressorties à 251 000 après 233 000 le mois précédent. Les économistes tablaient sur 250 000.

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit manufacturier de novembre est attendu à 15h45. L'indice définitif de confiance du consommateur (Université du Michigan) pour novembre et les ventes de logements neufs en octobre sont prévus à 16h.

Le compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed est lui attendu à 20h.

Les valeurs à suivre

DEERE & CO

Le fabricant américain de véhicules et machines agricoles Deere & Co est attendu en forte hausse à Wall Street grâce notamment à ses perspectives. Au quatrième trimestre, le groupe a affiché un profit de 285,3 millions de dollars, ou 90 cents par titre contre 351,2 millions d'euros, soit 1,08 dollar par action un an plus tôt. Ce dernier excède largement le consensus Thomson Reuters de 40 cents par action. Il n'était cependant pas clair s'il était directement comparable au bénéfice par action de la société. Ses ventes ont, elles, reculé de 3% à 6,52 milliards de dollars.

FACEBOOK

acebook a mis au point en secret un dispositif de censure afin de revenir sur le marché chinois après une interdiction de sept ans, affirme le New York Times qui cite des anciens et actuels employés du réseau social. Facebook n’a pas l’intention de supprimer des posts, mais un logiciel permettrait à une tierce partie, vraisemblablement une société chinoise, de surveiller les histoires et les sujets les plus populaires. Ce partenaire déciderait alors si ces posts apparaissent ou non sur le fil d’informations de l’utilisateur.

GAMESTOP

Gamestop a vu son bénéfice net baisser de 9,1% au troisième trimestre à 50,8 millions de dollars, soit 49 cents par action. Il a ainsi dépassé de deux cents le consensus FactSet. Les ventes du distributeur de jeux vidéo ont reculé de leur côté de 2,8% (-6,5% à magasins comparables) à 1,96 milliard de dollars au troisième trimestre alors que les analystes les attendaient à 1,98 milliard. Pour son quatrième trimestre, Gamestop anticipe une baisse de 7 à 12% de ses ventes à surfaces comparables et un bénéfice par action compris entre 2,23 et 2,38 dollars. FactSet vise 2,36 dollars.

HEWLETT PACKARD ENTREPRISE

Le groupe spécialisé dans la fourniture de matériel et de services informatiques aux entreprises, Hewlett Packard Enterprise, a dévoilé des perspectives décevantes, comme sa société sœur HP Inc. Le groupe cible un bénéfice par action ajusté compris entre 2 et 2,10 dollars sur l’exercice 2017, qui a débuté en novembre, dont de 42 à 46 cents au premier trimestre. Or, le consensus Thomson Reuters s’élève à 46 cents.

HP

HP Inc, société spécialisée dans les ordinateurs personnels et les imprimantes, a dévoilé hier soir des objectifs décevants au titre du premier trimestre, clos fin janvier. Elle anticipe un bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, situé entre 35 et 38 cents, soit une prévision moyenne inférieure au consensus Thomson Reuters de 38 cents. Il sera compris entre 1,55 et 1,65 dollar sur l’ensemble de l’exercice.

URBAN OUTFITTERS

Urban Outfitters a vu son bénéfice net reculer de près de 9% à 47,3 millions de dollars, soit 40 cents par action. Les ventes trimestrielles du groupe de prêt-à-porter sportif ont progressé de leur côté de 5% à 862 millions de dollars. A surfaces comparables, les ventes au détail ont augmenté de 1% au troisième trimestre. Les analystes interrogés par Zacks Investment Research anticipaient un bénéfice par action de 44 cents et des ventes de 872,6 millions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant