Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Baisse attendue en ouverture d'une séance qui s'annonce calme

le
0

(AOF) - Alors que le Dow Jones reste sur trois séances consécutives de hausse et que le S&P 500 évolue toujours au plus haut depuis fin juillet dernier, les marchés américains devraient ouvrir en baisse dans le sillage de l'Europe. L'actualité macro est assez limitée ce jeudi, de même que les nouvelles en provenance des entreprises. En revanche, le cours du pétrole, également sous le coup de prises de bénéfices, est reparti en marche arrière et pourrait donc peser sur la tendance. A 45 minutes de la cloche, les futures perdent 0,32% à 17 938 pts sur le Dow Jones et 0,30% à 4 506 pts sur le Nasdaq.

Hier à Wall Street

Wall Street a poursuivi sa progression ce mercredi dans le sillage des cours des matières premières et notamment du pétrole. Le baril de WTI a fini en progression de 1,73% à 51,23 dollars après avoir touché en cours de séance un plus haut depuis juillet 2015. Les matières premières ont classiquement bénéficié de la faiblesse du dollar. Côté valeurs, Verifone a décroché violemment après des résultats trimestriels et des perspectives décevants. L’indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,37% à 18 005,05 points et le Nasdaq Composite s’est adjugé 0,26% à 4 974,64 points.

Les chiffres macroéconomiques

264 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées aux Etats-Unis la semaine dernière, après 268 000 (révisé de 267 000) la semaine précédente. Les économistes interrogés par Reuters en attendaient 270 000.

Les stocks des grossistes d'avril seront publiés à 16 heures.

Les valeurs à suivre

LINKEDIN

LinkedIn's gagne 2,02% à 136,55 dollars une heure avant la cloche, soutenu par RBC Capital. Le broker canadien a relevé son opinion sur le titre du réseau social professionnel de Performance en ligne à Surperformance.

TESLA

Tesla a été classé 10ème au palmarès mondial des marques du secteur automobile. Sa valeur a été estimée à 4,4 milliards de dollars par les groupes publicitaires WPP et Millward Brown. Le constructeur de voitures électriques détrône à cette place la marque Lexus dont la valeur a été estimée à 4,3 milliards. Ces estimations sont principalement basées sur les anticipations des revenus futurs des constructeurs. Le reste du classement est demeuré globalement inchangé par rapport à l'année précédente avec Toyota en tête, suivi de BMW, Mercedes-Benz, Honda, Ford, Nissan, Audi, Land Rover et Porsche.

UNITED CONTINENTAL HOLDINGS

Lors d'une conférence à New York, le directeur financier d'United Continental, Doug Parker, a estimé que l'activité du transport aérien restait cyclique en dépit de la vaste restructuration opérée ces dernières années. Pour autant a-t-il assuré, le risque que le secteur accuse de lourdes pertes comme auparavant a disparu. La première compagnie aérienne mondiale a par ailleurs confirmé tabler sur un repli de 6,5% à 8,5% de son revenu unitaire par passager au deuxième trimestre par rapport à la période correspondante de l'an dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant