Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street baisse avant la Fed, la tech en vedette après le mariage Microsoft/LinkedIn

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont poursuivi leur consolidation ce lundi dans un contexte pesant, alourdi des deux côtés de l'Atlantique par la proximité du référendum britannique sur le Brexit. De plus, à la prudence "classique" à deux jours de la décision de la Réserve fédérale sur ses taux s'est ajoutée la baisse du pétrole. L'actualité des valeurs a été dominée par la tech avec le rachat de LinkedIn par Microsoft pour plus de 26 milliards de dollars et les annonces d'Apple lors de sa Conférence des développeurs. Le Dow Jones a perdu 0,74% à 17 732,48 points et le S&P500 0,81% à 2 079,06 points.

LinkedIn (+46,64% à 192,21 dollars) s'est envolé à Wall Street après l'annonce de son rachat par Microsoft (-2,60% à 50,14 dollars). Le cours du réseau social professionnel se rapproche logiquement de 196 dollars par action, le prix proposé par le géant des logiciels, qui représente une prime de 49,5% par rapport au cours de clôture de LinkedIn vendredi. L'offre est d'autant plus alléchante pour les actionnaire du concurrent de Viadeo qu'elle est promise intégralement en cash et que Microsoft a donné des garanties de continuité de l'activité.

Les chiffres économiques du jour

Aucun indicateur économique n'a été publié.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

C'est un des moments les plus attendus de l'année pour tous les observateurs, utilisateurs et autres sympathisants d'Apple : la Worldwide Developers Conference (WWDC ou Conférence des développeurs) organisée par la firme s'ouvre ce soir à San Francisco. Lors des présentations qui seront faites à cette occasion pour Apple, de nouveaux logiciels seront peut-être lancés. En général, la WWDC est choisie par la Pomme pour mettre sur orbite les nouvelles versions de ses systèmes d'exploitation (iOS, OSX...).

HILTON WORLDWIDE

Hilton Worldwide a signé plusieurs accords de franchise pour l'ouverture de nouveaux établissements DoubleTree by Hilton à Elazig et à l'aéroport d'Izmir, ainsi que pour un nouvel hôtel Hampton by Hilton à Bolu. Ces hôtels, dont l'ouverture est prévue dans le courant de l'année, s'ajouteront aux 74 établissements Hilton en service ou en voie d'aménagement dans toute la Turquie.

MEDIVATION

Medivation a enregistré auprès de la SEC le formulaire de révocation de son conseil. Les actionnaires du groupe enregistrés comme tels le 1er juin ont jusqu'au 2 aout pour dire s'ils souhaitent ou non révoquer le conseil, comme le demande Sanofi. En parallèle, la biotech américaine a adressé une lettre à ses actionnaires leur demandant de rejeter l'offre de Sanofi qu'il juge totalement inappropriée.

MICROSOFT/LINKEDIN

Microsoft va acquérir le réseau social professionnel LinkedIn pour 196 dollars par action soit 26,2 milliards de dollars. La transaction, soutenue par les deux conseils d'administration, devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. Microsoft précise qu'il va financer cette acquisition par endettement et s'attend à un effet dilutif limité à environ 1% sur son bénéfice par action.

SYMANTEC

Symantec va acquérir Blue Coat pour 4,65 milliards de dollars en numéraire. L'opération, soutenue par les deux conseils d'administration, devrait être finalisée dans le courant du troisième trimestre. Greg Clark, directeur général (CEO) de Blue Coat va prendre la direction de Symantec suite à ce rapprochement. En données proforma, Symantec-Bluc Coat aurait généré 4,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2016. D'ici 2018, le spécialiste de la sécurité numérique prévoit des économies de coûts de l'ordre de 550 millions de dollars.

WAL-MART

Chaises musicales dans les activités internationales de Wal-Mart ! Le premier distributeur mondial a annoncé qu'Andy Clarke allait quitter son poste de PDG d'Asda, sa filiale britannique. A l'issue d'une période de transition prévue pour durer jusqu'à fin juillet, aux termes de laquelle il occupera un poste de conseiller jusqu'à fin 2016, c'est Sean Clarke (Wal-Mart Chine) qui prendra la présidence et la direction générale d'Asda. Il sera secondé à ce poste par Roger Burnley, bon connaisseur d'Asda puisqu'il y est passé entre 1996 et 2002.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant