Analyse AOF clôture Wall Street - Record en clôture pour le Dow Jones

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont fini en légère hausse. Comme en Europe, les indices ont été soutenus par les valeurs financières, en particulier Goldman Sachs pour le Dow Jones. Les opérateurs télécoms ont aussi été aux premières loges. Les valeurs pétrolières ont, elles, fini en ordre dispersé en dépit du repli des cours du pétrole. Côté actualité des sociétés, les investisseurs ont apprécié les résultats de Toll Brothers. L’indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,18% à 19 251,78 points et le Nasdaq Composite s’est adjugé 0,45% à 5 333 points.

Toll Brothers s’est adjuge 4,81% à 31,94 dollars à la faveur de la présentation de résultats trimestriels meilleurs que prévu. Surfant sur la reprise de l’immobilier aux Etats-Unis, le numéro un américain de la construction d'immobilier haut de gamme a enregistré une croissance à deux chiffres de son bénéfice par action, de ses revenus et de son carnet de commandes sur l’exercice 2016, clos fin octobre. Son directeur général, Douglas C. Yearley, Jr, s’est voulu optimiste sur ses perspectives, soulignant que les millennials entrent dans la trentaine et forment des familles.

Les chiffres économiques du jour

Les commandes à l’industrie ont progressé de 2,7% en octobre, surpassant légèrement le consensus Reuters s’élevant à +2,6%. Le chiffre de septembre a été révisé de +0,3% à +0,6%.

La productivité s’est améliorée de 3,1% en rythme annuel au troisième trimestre, à comparer avec un consensus Reuters de 3,3%. Les coûts unitaires du travail ont, eux, augmenté de 0,7% alors que le marché anticipait +0,3%.

Le déficit commercial américain s’est élevé à 42,6 milliards de dollars en octobre, surpassant le consensus Reuters de 41,8 milliards de dollars. Celui de septembre a été révisé de -36,4 à -36,2 milliards de dollars.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

JOHNSON & JOHNSON

Selon Bloomberg, Sanofi réfléchit à une proposition d'achat sur Actelion afin de contrer l'offre de Johnson & Johnson. Le laboratoire français travaille avec ses conseils pour évaluer différentes options et a fait connaître son intérêt au suisse mais n'a pas encore décidé s'il lui soumettrait effectivement une offre. Selon des rumeurs de presse, l'américain a relevé la semaine dernière son offre de 246 à 250 francs suisses par action, soit un total de près de 27 milliards de francs suisses (26,8 milliards de dollars).

TOLL BROTHER

Le numéro un américain de la construction d'immobilier haut de gamme Toll Brothers a présenté des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin octobre, son bénéfice net s'est élevé à 114,2 millions de dollars, soit 67 cents par action, contre 147,2 millions, représentant 80 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,15 dollar, dépassant le consensus Thomson Reuters de 99 cents. Le chiffre d'affaires a augmenté de 29% à 1,86 milliard de dollars, là où Wall Street anticipait 1,79 milliard de dollars.

KKR

KKR va acquérir une participation majoritaire au capital d'Optiv Security, un spécialiste de la cyber-sécurité. Le solde du capital d'Optiv Security restera entre les mains de Blackstone et d'un pool d'investisseurs et du management du groupe. La transaction, dont les modalités financières n'ont pas été dévoilées, devrait être finalisée dans le courant du premier trimestre 2017.

TEVA

Le groupe pharmaceutique Teva a annoncé la nomination de Dipankar Bhattacharjee à la tête de ses activités de médicaments génériques en remplacement de Sigurdur Olafsson. Ce changement est effectif immédiatement. Dipankar Bhattacharjee était auparavant responsable des activités de médicaments génériques de Teva en Europe. Le groupe en a profité pour réaffirmer ses objectifs 2016 d’un chiffre d’affaires de 21,6 à 21,9 milliards de dollars pour un bénéfice par action ajusté de 5,10 à 5,20 dollars.

VIACOM

Viacom a annoncé la nomination de Tom Gorke comme vice-président exécutif en charge de la distribution des contenus. Sa feuille de route consiste notamment à accroitre les partenariats et les réseaux de distributions des productions maison (Nickelodeon, MTV, Comedy Central...) dans l'univers des médias traditionnels mais aussi du digital. Tom Gorke est chez Viacom depuis 2005.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant