Analyse AOF clôture Wall Street - Pas de rebond pour les marchés américains

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont fini proches de l'équilibre après avoir ouvert en hausse. Leur rebond s'expliquait par l'annonce d'une croissance chinoise de 6,9% en 2105 - soit la plus faible depuis 25 ans - qui a alimenté les spéculations sur de nouvelles mesures de soutien à la croissance. Le pétrole a cependant joué un nouveau mauvais tour aux marchés en se retournant à la baisse, pesant ainsi sur les valeurs de l'énergie. Le cours du baril de WTI a perdu plus de 2%. Le Dow Jones a clôturé en hausse de 0,17% à 16 016,02 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,26% à 4 476,95 points.

Le secteur bancaire américain connait un début de semaine favorable : aussi bien Bank of America que Morgan Stanley ont dévoilé cet après-midi des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre. A Wall Street, l’action de la première a perdu cependant 1,52% à 14,24 dollars tandis que celle de la seconde a gagné 1,12% à 26,26 dollars. Sur les trois derniers mois de l’année, Bank of America a enregistré une progression de 9,8% de son bénéfice net à 3 milliards de dollars, soit 28 cents par action, 2 cents de mieux que le consensus Reuters.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, en janvier, la confiance des promoteurs immobiliers n'a pas évolué : l'indice NAHB qui la synthétise a stagné à 60 points le mois dernier, identique à son niveau du mois précédent. Le niveau de décembre a été revu à la baisse de 61 à 60.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BANK OF AMERICA

Bank of America a présenté des comptes trimestriels meilleurs que prévu grâce notamment à ses réductions de coûts. Au quatrième trimestre, son bénéfice net a progressé de 9,8% à 3 milliards de dollars, soit 28 cents par action. Le consensus Thomson Reuters s'élevait à seulement 26 cents. Dans le même temps, ses revenus ont augmenté de 4% à 19,8 milliards de dollars. Ses dépenses ont, elles, reculé d'un peu plus de 2% à 13,9 milliards de dollars.

ELI LILLY

Eli Lilly va verser 35 millions de dollars en paiement d'étape à la société de biotechnologie américaine Incyte. Son partenaire a en effet déposé un dossier à la FDA concernant un traitement expérimental contre la polyarthrite chronique évolutive. Si ce traitement est approuvé, le géant américain de la pharmacie s'acquittera de 100 millions de dollars supplémentaires. Eli Lilly enregistrera une charge de 35 millions de dollars dans ses comptes du premier trimestre.

JOHNSON & JOHNSON

Johnson & Johnson a annoncé une vaste restructuration de son activité médicale. Le groupe de santé va réduire de 4% à 6% le personnel de la branche au cours des deux années à venir. Conséquence, J&J va enregistrer une charge de restructuration avant impôt de 2 à 2,4 milliards de dollars, dont 600 millions au titre de son quatrième trimestre. Le groupe a également confirmé ses objectifs 2015 soit un chiffre d'affaires de 70-71 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 6,15 à 6,20 dollars. Le consensus FactSet est de 6,18 dollars pour le BPA et de 70,1 milliards pour les ventes.

MORGAN STANLEY

Morgan Stanley a fait état de résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre. La banque américaine a réalisé sur cette période, un bénéfice net de 908 millions de dollars, soit 39 cents par action, contre une perte de 1,63 milliard de dollars, représentant 91 cents, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice par action a atteint 43 cents, soit 10 cents de mieux que le consensus Reuters. Son chiffre d’affaires a, lui, légèrement progressé à 7,86 milliards de dollars, ressortant également au-delà des attentes du marché : 7,59 milliards de dollars.

TIFFANY

Tiffany & Co a passé de mauvaises fêtes de fin d'année, l'obligeant à licencier et à abaisser ses objectifs 2015 (exercice clos fin janvier). Le bijoutier new-yorkais a été affecté par des conditions économiques incertaines et la robustesse du dollar. Durant la cruciale période de Noël, le groupe, connu pour ses boites bleues, a accusé un repli de 3% de ses ventes à change constants et de 5% dans les boutiques ouvertes depuis plus d'un an. Tiffany s'attend désormais à ce que son bénéfice par action ajusté 2015 recule de 10% à 3,78 dollars. Les analystes visaient jusqu'alors 3,88 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant