Analyse AOF clôture Wall Street - Les marchés n'ont pas résisté à la baisse des cours du pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés américains ont fortement baissé hier, à l’issue d’une séance une fois encore soumise aux mouvements des cours du pétrole. Alors que les indices semblaient prêts à confirmer leurs bonnes dispositions de la veille en début de séance, soutenus par un prix du brut qui reprenaient quelques couleurs, l’annonce d’une nouvelle hausse supérieure aux attentes des stocks d’essence et de produits distillés la semaine dernière a ouvert la voie à un rallye baissier de grande ampleur. Le Dow Jones a finalement décroché de 2,21% à 16 151,41 points et le S&P a chuté de 2,50% à 1 890,28 points.

Les deux constructeurs automobiles General Motors et Ford (-5,06% à 12,20 dollars) évoluent en sens inverse à Wall Street après avoir tous deux relevé leurs prévisions annuelles et annoncé une meilleure rémunération de leurs actionnaires. General Motors (+0,63% à 30,49 dollars) a relevé sa prévision de bénéfice par action 2016, visant désormais 5,25 à 5,75 dollars, alors que la précédente anticipation était une fourchette de 5 à 5,50 dollars par titre. Sur la base de cette révision à la hausse, le fabricant a annoncé une hausse de son dividende de 6% à 38 cents à partir du premier trimestre 2016.

Les chiffres économiques du jour

Les seuls éléments macroéconomiques de la journée ont été publiés dans le livre beige de la Fed pour le mois de janvier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BAKER HUGHES/HALLIBURTON

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie afin de déterminer si le projet d'acquisition du fournisseur de services pétroliers Baker Hughes par son rival Halliburton entraverait l'exercice d'une concurrence effective en violation du règlement de l'UE sur les concentrations. "L'acquisition rassemblerait les deuxième et troisième plus grands fournisseurs de services pétroliers au monde, éliminant ainsi l'un des trois principaux concurrents opérant à l'heure actuelle au niveau mondial (à savoir Halliburton, Baker Hughes et Schlumberger, numéro un du marché)", précise Bruxelles.

FORD

Ford anticipe pour 2015 un bénéfice avant impôts, hors éléments exceptionnels, dans la moitié supérieure de sa fourchette de prévision de 10 à 11 milliards de dollars. Le groupe prévoit 1 milliard de dollars supplémentaire de dividende exceptionnel, soit 0,25 dollar par action, en plus du dividende ordinaire maintenu à 15 cents par action pour le compte du premier trimestre. Pour 2016, Ford anticipe un chiffre d'affaires automobile et un bénéfice avant impôts égaux ou supérieurs à ceux de 2015

GENERAL ELECTRIC

General Electric a confirmé l'information de presse selon laquelle il allait supprimer 765 postes dans ses activités en France, sur un total de 6 500 en Europe. Les coupes dans l'Hexagone concerneront notamment les activités énergie rachetées au français Alstom l'année dernière. "Le site de Belfort ne sera pas touché, ni les activités dans les énergies renouvelables", a précisé le porte-parole du conglomérat. Ce dernier s'est engagé, dans le cadre du deal avec Alstom, à créer 1000 emplois nets en France, une promesse rappelée récemment par le ministre Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale.

GENERAL MOTORS

General Motors a relevé sa prévision de bénéfice par action 2016, visant désormais 5,25 à 5,75 dollars, alors que la précédente anticipation était une fourchette de 5 à 5,50 dollars par titre. Sur la base de cette révision à la hausse de ses perspectives, le constructeur automobile a élargi son programme de rachat d'actions de 4 milliards de dollars, le portant à un total de 9 milliards de dollars, tout en l'étendant dans la durée jusqu'en 2017. Enfin, GM distribuera un dividende ordinaire de 38 cents par action, en hausse de 6%, à partir du premier trimestre 2016.

METLIFE

L'assureur vie américain MetLife est attendu en forte hausse à Wall Street après avoir annoncé son intention de scinder une partie " substantielle " de ses activités de détail aux Etats-Unis. Il a justifié cette décision en expliquant qu'elles risquaient de se voir imposer des obligations réglementaires plus importantes en matière de fonds propres. Il évalue actuellement la forme que pourrait prendre cette séparation : introduction en Bourse, scission ou cession.

YUM! BRANDS

La maison-mère des restaurants KFC Yum! Brands a annoncé dans un document déposé auprès de la SEC que ses ventes en Chine avaient progressé de 1% à périmètre comparable. Elles ont bénéficié de la progression de 5% de celles de son enseigne KFC tandis que Pizza Hut a vu ses ventes chuter de 11%. Au quatrième trimestre, son activité à surface comparable a progressé de 2%, dont +6% chez KFC et -8% chez Pizza Hut. Le groupe a rappelé que le troisième trimestre en Chine comprend les mois de septembre, octobre, novembre et décembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant